Temps des fêtes

Bien vivre les fêtes avec le diabète

On le sait, le temps des fêtes rime souvent avec excès. Tandis que ceux-ci peuvent ne causer aucun problème pour certaines personnes, qu’en est-il lorsqu’on est diabétique? Le repas copieux du réveillon ou le généreux brunch du 26 peuvent avoir plus d’impacts qu’on le pense sur la bonne gestion de son diabète. Alors, comment mieux profiter des réjouissances du temps des fêtes lorsqu’on est diabétique? Voici quelques conseils qui vous guideront lors de vos festivités.

 

Gestion des glucides

 

La gestion des apports en glucides et de la médication demeure très importante malgré le changement des habitudes alimentaires et le chamboulement d’horaire associé au temps des fêtes.

 

Plusieurs situations survenant durant cette période viennent compliquer la donne :

 

  • Les repas copieux comprenant plusieurs services et qui s’étendent sur plusieurs heures peuvent être des sources importantes de glucides :
  • Hors d’œuvre, boissons (alcoolisées ou non), croutons ou pain, repas principal contenant plusieurs sources de glucides comme les tourtières, les pommes de terre et plusieurs sauces et condiments, desserts...
  • L’heure des repas peut être repoussée ou devancée.
  • La prise de 3 repas par jour incluant des collations peut être compromise en raison de repas plus lourds qu’à l’habitude.

 

S’ajoute à ces défis, la consommation d’alcool. Celle-ci peut avoir plusieurs effets sur la glycémie d’un diabétique comme causer des hypoglycémies. Référez-vous à notre article L’alcool et le diabète pour plus d’informations et de recommandations.

 

Alors, quoi faire pour profiter des traditions tout en gardant le contrôle de ses glycémies ?

 

La règle d’or : Consommez la bonne quantité de glucides selon ce qui a été établi par votre médecin et votre nutritionniste et répartissez-les uniformément dans la journée.

 

Au besoin, référez-vous à un/une nutritionniste si vous désirez obtenir un plan alimentaire personnalisé selon vos besoins.

 

Apports en glucides

 

Comme plusieurs aliments que l’on consomme traditionnellement à Noël sont des sources de glucides, il est facile de dépasser la quantité quotidienne prescrite par votre plan d’alimentation (si vous en avez un). Toutefois, en faisant les bons choix, vous verrez qu’il est possible de profiter des festivités malgré un diabète.

 

Voici quelques conseils pour vous aider :

 

  • Informez-vous auprès de votre hôte au sujet du menu et vérifiez à quelle heure sont prévus les différents services. Ceci vous aidera à planifier vos choix et la prise de votre médication. Si vous êtes à l’aise, vous pouvez informer votre hôte que vous êtes diabétique et lui demander de faire des ajustements si nécessaires. Comme prévoir des hors d’œuvre sans glucide par exemple (crudités, canapés servis sur un légume au lieu d’un craquelin) ou l’eau pétillante ou aromatisée.
  • Assurez-vous de manger une collation avant la réception pour éviter d’y arriver le ventre vide et faire des choix impulsifs qui augmenteront significativement vos apports en glucides.
  • Privilégiez l’eau plate ou pétillante au détriment des boissons alcoolisées et sucrées. Si vous désirez boire de l’alcool, faites-le au repas, en mangeant.
  • Au repas, préférez les viandes avec peu ou sans sauce, les options de légumes et les salades. Consommez avec modération les sources de glucides, comme le pain, les accompagnements de féculents, la tourtière ainsi que les condiments et sauces riches en glucides. Essayez de privilégier les meilleures sources de glucides, soient celles contenant plus de fibres.
  • Adaptez la portion de dessert selon la composition en glucides de votre repas. Optez pour une à deux bouchées de mignardises ou une demi-pointe de gâteau et savourez-les lentement pour faire durer le plaisir.

 

Répartition glucidique

 

Il est très important de continuer à bien répartir les glucides que l’on consomme tout au long de la journée. Ainsi, vous éviterez de faire vivre des montagnes russes à votre glycémie. Il n’est pas recommander d’ « épargner » des glucides en cours de journée en prévision d’un repas festif. Ceci ne fera que vous mettre plus à risque de faire une hypoglycémie ou une hyperglycémie.

 

Finalement, il est possible de passer un merveilleux temps des fêtes tout en ne perdant pas le contrôle de son diabète : Planifiez, choisissez et bougez !

Dernière modification :