Nutrition sportive

Caféine et performance

Pour la plupart des gens, le mot caféine évoque le petit café chaud qui aide à démarrer la journée. Mais pour les athlètes, la prise de caféine peut rimer avec le désir d'améliorer sa performance.

 

Le mécanisme d’action de la caféine sur la performance n’est pas encore clairement défini, mais il pourrait impliquer une meilleure utilisation des ressources énergétiques ainsi qu’un effet direct de la caféine sur les muscles, le système nerveux et le système hormonal.

Plusieurs études en laboratoire semblent démontrer qu’une ingestion de caféine se situant entre 3 et 13 mg/kg augmenterait l’endurance à l’effort et la performance. À cet effet, une dose de 5 à 6 mg/ kg serait suffisante pour amplifier la performance. Ce lien aurait été démontré au cours d’exercices (course, bicyclette, nage et aviron) effectués sur une courte période allant de 4 à 30 minutes. Cependant, aucun effet positif n’a été démontré pendant des exercices à intensité graduelle (de 8 à 20 minutes) et durant les sprints (moins de 90 secondes). Notons que la majorité des études ont utilisé la caféine sous forme de comprimés ; une seule étude n’a rapporté aucun effet sur la performance avec l’ingestion de café.

L’utilisation de la caféine dans le monde athlétique demeure controversée. Puisqu’il est facile pour un athlète de se doper légalement avec la caféine, il a été suggéré de bannir complètement l’utilisation de la caféine avant les compétitions. Cependant, l'Agence Mondiale Antidopage n'a pas encore mis en application cette recommandation.
Le Centre canadien pour l’éthique dans le sport rapportait, en 1993, que plus de 25 % des jeunes âgés de 11 à 18 ans ingéraient de la caféine pour améliorer leur performance. Bannir ou décourager l’utilisation de la caféine renforce le message qu’il n’est pas nécessaire de gagner à tout prix.

De plus, une ingestion de caféine élevée pourrait faire beaucoup plus de mal que de bien…


Le café et la santé

La consommation modérée de caféine (300 mg pour une femme en âge de procréer et 400 mg pour les autres adultes, par jour) ne comporte aucun risque pour la santé. Les enfants et les aînés sont plus sensibles aux effets stimulants et indésirables de la caféine.

Pour les enfants, Santé Canada recommande un apport quotidien maximal en caféine de 2,5 mg pour chaque kilo de poids corporel. De façon générale, cela veut dire :

 

  • 45 mg pour les enfants de 4 à 6 ans ;
  • 62,5 mg pour les enfants de 7 à 9 ans ;
  • 85 mg pour les enfants de 10 à 12 ans.

 

Dernière modification :