Poids

Chaque groupe sanguin a une alimentation qui lui est spécifique

Valeur de l'affirmation : 0
0 : Non fondée
1 : Peu probable
2 : Probable
3 : Fondée

Selon un naturopathe ontarien, Peter J. D’Adamo, manger des aliments incompatibles avec votre groupe sanguin favoriserait le développement de certaines maladies chroniques comme le cancer, les maladies cardiovasculaires et les maladies intestinales. Un « régime » qui ne suit cependant aucune logique scientifique…

 

L’idée derrière ce régime

Chacune des cellules de votre organisme possède des antigènes indiquant à quel groupe sanguin (A, B, AB, O) vous appartenez. Lorsque vos antigènes détectent la présence d’antigènes provenant d’un autre groupe sanguin, ils provoquent la production d’anticorps pour neutraliser ces envahisseurs. C’est une réaction de défense normale du système immunitaire.

Les aliments renferment eux aussi des protéines semblables à des anticorps, appelées lectines. Comme chaque groupe sanguin possède des antigènes spécifiques, M. D’Adamo suggère que les lectines de certains aliments attaquent les cellules du sang, les endommagent et créent ainsi des problèmes de santé. D’où l’idée de différents régimes pour différents groupes sanguins.

Les faits...

Toutefois, aucune étude scientifique n’a encore démontré le lien entre différents régimes et les groupes sanguins. En fait, en 2014, des chercheurs ont voulu évaluer ce régime. Ils ont ainsi évalué l’alimentation de 1455 participants et l’ont comparée à l’alimentation qui serait suggérée par ce régime, selon leur groupe sanguin. Les chercheurs n’ont trouvé aucun bienfait, chez les participants, à suivre le régime suggéré pour leur groupe sanguin.

 

Fait intéressant, ceux qui suivaient le plus fidèlement le régime suggéré pour le groupe sanguin « A » avaient un IMC plus faible, une meilleure pression artérielle, un cholestérol moins élevé, moins de triglycérides dans le sang et un tour de taille plus petit. Ces résultats sont toutefois moins impressionnants quand on sait qu’ils étaient observés chez tous les participants qui suivaient le régime de type « A », peu importe leur groupe sanguin, et que ce régime met l’accent sur une plus grande consommation de fruits et de légumes et une diminution de la consommation de viande.  

 

Perte de poids… temporaire !

Comme c’est le cas pour la plupart des diètes à la mode, en se compliquant la vie pour obéir aux restrictions alimentaires de toutes sortes, vous mangez certainement moins que normalement !

Les grands défauts de tous ces régimes : ils sont monotones et ne vous incitent pas à prendre de bonnes habitudes alimentaires !

Conséquences : en arrêtant ce régime, il y a fort à parier que tout sera à recommencer au bout de quelques semaines…

Dernière modification :