Temps des fêtes

Conseils de salubrité

 

 

 

Le lait de poule, les huîtres et les sushis font partie des célébrations du temps des fêtes. Par contre, ces aliments festifs sont souvent la cause de toxi-infections alimentaires. Extenso, vous donne quelques trucs pour vous régaler sans inquiétude.

 

 

Certains groupes de la population ont plus de risques de souffrir de toxi-infections alimentaires à cause d’un système immunitaire plus faible. Il s’agit des jeunes enfants, des personnes âgées, des femmes enceintes et des personnes immunodéprimées. Dans le texte, le terme « groupes à risque » réfère à ces personnes.

 

 

Cidres et punch aux fruits

 

Cette année, vous avez décidé d’offrir à vos invités un cidre artisanal ou un punch aux fruits provenant de jus en vente dans les vergers. Intéressant d’encourager les petites entreprises locales, mais attention au E. coli! Les jus de fruits et les cidres non pasteurisés peuvent en effet contenir cette bactérie à l’origine de la maladie du hamburger.

 

Si vous offrez des jus de fruits ou du cidre à des invités dans les groupes à risque, assurez-vous qu’ils sont pasteurisés.

 

 

Lait de poule

 

Le lait de poule est un classique du temps des fêtes. Bien que cela soit assez rare, les œufs crus peuvent contenir des bactéries causant la salmonellose, une toxi-infection alimentaire.

 

Choisissez des œufs frais réfrigérés dont la coquille est propre et n’est pas fêlée. Si vous désirez offrir cette boisson à des invités faisant partie des groupes à risque, utilisez du lait et une préparation d’œufs pasteurisés. La pasteurisation permet d'éliminer les bactéries pouvant provoquer des intoxications alimentaires par des microorganismes telle la salmonelle.

 

 

Huîtres et sushis

 

Plusieurs personnes aiment débuter l’année avec des huîtres fraîches et des sushis. Assurez-vous toutefois de la fraîcheur de ces délicieuses bouchées : elles peuvent contenir des bactéries, des parasites ou des virus nuisibles pour votre santé et celles de vos convives.

 

  • Indiquez à votre poissonnier que vous désirez consommer le poisson et les huîtres crus. Il vous dirigera vers ses arrivages les plus frais.
  • Gardez vos poissons et fruits de mer au froid (à 4 °C et moins) jusqu’au moment de les servir.
  • Jetez les restes si les aliments passent plus de deux heures à la température de la pièce.

 

 

Buffets

 

Vive les buffets! Grâce à cette formule, vous pouvez enfin délaisser vos casseroles et passer plus de temps avec vos invités. Quiconque a l’intention de préparer un buffet doit automatiquement mettre en place quelques précautions afin d’éviter le développement de bactéries nuisibles.

 

  • Sortez les aliments du réfrigérateur à la dernière minute.
  • Gardez les aliments au frais en les déposant sur de la glace concassée.
  • Assurez-vous que les mets chauds ont été réchauffés jusqu’à 74 °C et qu’ils sont maintenus dans des réchauds à plus de 60 °C pendant le service.
  • Attendez qu’un plat se vide avant de rajouter des aliments frais. Sinon, vous risquez de vous retrouver avec une colonie de bactéries dans le fond du plat! Idéalement, changez ou lavez le plat de service chaque fois.
  • Jetez les aliments chauds ou froids qui ont séjourné plus de deux heures sur la table.

 

Si vous êtes responsable d’une partie du buffet de votre hôte, assurez-vous de maintenir la température des aliments à moins de 4 °C ou à plus de 60 °C tout au long du voyage. Utilisez des glacières remplies de glace ou des contenants réfrigérants ou isolés (aliments chauds). C’est vous l’invité, pas les bactéries!

 

 

 

Vous souhaitez cuisiner une dinde entière pour le réveillon? Découvrez de précieux conseils sur l’achat, la préparation, la cuisson et le rangement de la dinde de Noël dans l’article « Achat et cuisson de la dinde ».

 

 

Dernière modification :