Suppléments

Donner des suppléments de probiotiques aux femmes enceintes ou aux bébés diminue les risques du bébé de souffrir d’asthme

FAUX.

 

Il est estimé que près de 300 millions de personnes souffrent de l’asthme dans le monde et la prévalence de cette maladie s’est accrue de 50% chaque décennie. Une des théories actuellement explorées pour expliquer l’asthme et les autres types de maladies allergiques porte sur la propreté extrême des environnements dans lesquels les enfants grandissent maintenant. Comme ils sont moins exposés à différents microbes, leur système immunitaire pourrait se développer d’une façon inadéquate.

 

Le microbiote intestinal est un terme utilisé pour parler de la flore bactérienne qui peuple notre tube digestif. Les enfants, en vivant dans un environnement très aseptisé, entrent moins en contact avec des bactéries qui pourraient peupler leur tube digestif et favoriser un microbiote normal. Il a été observé qu’en l’absence d’une flore intestinale normale, le système immunitaire pouvait répondre de façon anormale à divers allergènes.

 

Les probiotiques sont des bactéries bénéfiques qui procurent des bienfaits à la santé lorsqu’elles sont consommées en quantité suffisante.  Puisque ces derniers peuvent coloniser le tube digestif, il est pertinent d’évaluer leurs rôles potentiels de protection dans le développement de l’asthme lorsqu’ils sont donnés aux enfants en bas âge ou aux femmes enceintes.  

 

Une méta-analyse publiée en 2013 a évalué 25 études (4031 participants) s’intéressant à ce sujet. Les auteurs ont trouvé que la prise de probiotiques par la mère ou l’enfant en bas âge permettait de diminuer la quantité d’IgE, des anticorps liés aux réactions allergiques, chez les enfants souffrant d’allergies. Toutefois, aucun effet positif n’a été observé sur la prévalence de l’asthme.

 

Une seconde méta-analyse également publiée en 2013 s’est penchée sur 20 études cliniques randomisées à double insu où des suppléments de probiotiques ont été administrés aux femmes enceintes et/ou aux bébés naissants. Sur les 20 études, 19 présentaient du financement de l’industrie. Comme pour l’autre méta-analyse, aucun bienfait sur le développement de l’asthme n’a été observé chez ceux supplémentés par les probiotiques.

 

Bref, les données actuelles ne permettent pas de recommander la prise de suppléments de probiotiques quand on est enceinte ou d’en donner au bébé naissant dans le but de diminuer les risques de souffrir d’asthme. 

Dernière modification :