Hygiène et salubrité

Il n'y a pas de danger à conserver l'ail dans l'huile

 

Faux

 

La conservation de l’ail dans l’huile est une méthode couramment utilisée. Toutefois, des précautions doivent être prises pour éviter une intoxication alimentaire grave. En effet, l’ail conservé dans un environnement sans oxygène, dans l’huile par exemple,  favorise le développement de la bactérie clostridium botulinum, une toxine pathogène causant le botulisme. Ce type d’intoxication alimentaire peut entraîner des étourdissements, une vision floue ou double et de la difficulté à avaler, à respirer et à parler. Elle peut causer la mort par paralysie des muscles respiratoires.

 

Ce qu’il faut savoir pour conserver l’ail dans l’huile

Afin de réduire les risques d’une intoxication alimentaire, il est conseillé de réfrigérer l’ail dans l’huile et de la consommer dans la semaine suivant sa préparation. Ceci ne permet donc pas une conservation de l’ail de très longue durée.

Dans les faits, la réfrigération de l’ail dans l’huile  peut aider à ralentir la croissance des bactéries, mais ne peut l'empêcher.

 

 

Il n’y a pas de changement notable dans l’apparence, l’odeur ou le goût de l’huile détériorée. Il est donc possible d'attraper le botulisme en consommant une huile détériorée sans en être conscient.

 

 

La méthode de conservation la plus sécuritaire : la congélation

Une meilleure méthode pour la conservation de l’ail serait la congélation, où il y a arrêt de toute multiplication bactérienne. Il suffit d’enlever la peau extérieure de l’ail et de laisser congeler les gousses sur une plaque avant de les empaqueter. L’ail congelé peut se conserver pendant 2 mois, ce qui laisse bien du temps pour profiter de vos réserves!

Dernière modification :