Enfants

L’assiette « intelligente »

Tout parent souhaite que son enfant réussisse à l’école. Tout est mis en œuvre pour que la période de devoirs soit le plus agréable possible. On stimule l’enfant de différentes façons et on bouge en famille. Mais qu’en est-il du contenu de son assiette?


L’apprentissage, la mémorisation, la résolution de problèmes, le traitement de l’information… Cet ensemble complexe d’activités mentales est regroupé sous le terme « cognition ».

Depuis plusieurs années, les chercheurs tentent de découvrir la vitamine, le minéral ou tout autre élément nutritif qui favoriserait la cognition des enfants. Or, jusqu’à présent, aucun élément nutritif n’a démontré une quelconque efficacité chez les enfants bien nourris.

En fait, c’est plutôt une carence en certains éléments nutritifs qui perturberait la capacité d’un enfant à apprendre.


Manger suffisamment

La principale source d’énergie du cerveau est le glucose, un sucre de la famille des glucides. Le cerveau ne peut faire de réserves de glucose. Il faut donc régulièrement lui redonner de l’énergie par l’alimentation.

Lorsqu’un enfant ne déjeune pas ou saute un repas, son cerveau met en branle une série d’actions pour obtenir du glucose. Il se concentre sur cette tâche et en oublie les autres, d’où la perte de concentration. Il lance aussi un signal d’alarme : la faim. Cette faim affecte l’attention et l’intérêt de l’enfant pour ses activités scolaires.

Plusieurs études ont montré que les enfants qui ne déjeunent pas réussissent rarement à récupérer, plus tard dans la journée, les éléments nutritifs perdus en sautant le premier repas de la journée. De plus, le saut d’un repas, l’apport insuffisant en énergie ou une alimentation non équilibrée augmentent aussi le risque de carences en éléments nutritifs, comme certaines vitamines et minéraux. Et le cerveau est très sensible à un manque en éléments nutritifs.


 

L’assiette intelligente
 

L’assiette intelligente permet aux enfants d’obtenir tous les éléments nutritifs dont ils ont besoin pour bien grandir et bien apprendre. Elle est composée d’une variété d'aliments. Étant donné que les enfants ont généralement un petit appétit, les collations nutritives sont souvent nécessaires pour combler tous leurs besoins, en complément des repas.

Chaque catégorie d’aliments fournit des éléments nutritifs qui ont un rôle important au niveau du cerveau :


 

Les légumes et les fruits fournissent...
  • des glucides : Chaque jour, le cerveau adulte utilise environ 120 g de glucose (sucre de la famille des glucides). En d’autres mots, près de la moitié des glucides ingérés servent à alimenter le cerveau ;
  • des antioxydants : Les antioxydants permettent de contrer les radicaux libres qui endommagent les cellules, dont celles du cerveau.

 

Les produits céréaliers (pain, riz, pâtes, céréales) fournissent...
  • de la vitamine B1 : La vitamine B1 est essentielle à la bonne utilisation du glucose par le cerveau. Les symptômes d’une carence en vitamine B1 se manifestent d’ailleurs par des fonctions liées au cerveau et au système nerveux (faiblesse, irritabilité, maux de tête, fatigue et dépression) ;
  • de la vitamine B2 : Comme la B1, la vitamine B2 joue un rôle dans la production d’énergie. Elle sert aussi à la fabrication des globules rouges et des hormones ainsi qu’à la croissance et à la réparation des tissus ;
  • des glucides.

 

Les aliments protéinés (volaille, poisson, légumineuses, œufs, soya, produits laitiers, etc.) fournissent...
  • du fer : Le fer est indispensable au transport de l’oxygène et des éléments nutritifs jusqu’au cerveau. Une carence en fer avec anémie entraîne de moins bonnes performances scolaires ;
  • de la vitamine B12 : Cette vitamine est essentielle à la production de notre ADN et au maintien des cellules nerveuses en santé. Elle est retrouvée dans les produits d’origine animale comme la viande, la volaille, le poisson, les œufs et le lait ;
  • des acides gras oméga-3 : Les acides gras oméga-3, particulièrement les ADH (poisson), sont des matériaux de base du cerveau. Le cerveau des enfants atteindra sa taille adulte autour de 5 à 6 ans.
  • de la vitamine B2, présente dans les produits laitiers et les substituts enrichis.

 

 

Et l'hydratation dans tout ça?
La déshydratation nuit au transport des éléments nutritifs jusqu’au cerveau. Elle peut donc mener à des étourdissements, de la fatigue et une perte de concentration. Les légumes et les fruits ainsi que le lait et la boisson de soya enrichie sont des aliments qui, en plus de fournir des éléments nutritifs importants, contribuent à une bonne hydratation. Sans oublier l'eau, le liquide de choix pour étancher la soif des petits comme des grands! 
 
À quoi ressemble une assiette « intelligente » pour les enfants?

Chacune des catégories présentées fournit des éléments nutritifs qui jouent un rôle dans le fonctionnement du cerveau. Mais quelle proportion ces aliments doivent-ils occuper dans l’assiette de votre enfant?


Le Guide alimentaire canadien recommande, dès l'âge de 2 ans, de remplir la moitié de son assiette de légumes et de fruits, le quart de produits céréaliers et le quart d'aliments protéinés. Puisque les enfants ont des besoins élevés et un petit estomac, la division de l'assiette en 3 tiers, où chaque catégorie occupe une place égale, pourrait être mieux adaptée. En cas de doute sur les besoins de votre enfant, n'hésitez pas à consulter une nutritionniste. 

Pour bien apprendre, l’enfant a besoin d’un milieu de vie favorable et du soutien de ses parents. Mais il a également besoin de manger des aliments savoureux et nutritifs dans un contexte familial agréable.

 

Dernière modification :