Suppléments/éléments nutritifs

L’huile d’onagre: l’huile des femmes?

Soulagement des douleurs aux seins, réduction des symptômes prémenstruels et de la ménopause, diminution du temps de travail à l’accouchement : malheureusement, l’huile d’onagre, plus connue sous son nom anglais Evening Primrose Oil, n’est pas le remède universel aux principaux maux des femmes!

 

L’huile d’onagre est riche en vitamine E, en acide gras essentiel et en acide gamma-linoléique (AGL), un acide gras impliqué dans de nombreux processus biologiques.

Normalement, l’organisme n’a pas besoin de puiser l’AGL dans les aliments, puisqu’il est capable de le fabriquer lui-même.

Toutefois, des études ont observé que les femmes souffrant de douleurs aux seins et du syndrome prémenstruel ont peu d’AGL dans le sang. D’où l’intérêt qu’a soulevé l’huile d’onagre, une des rares sources alimentaires d’AGL.

Extenso fait le point sur l’efficacité de cette huile aux différentes étapes de la vie d’une femme.


Syndrome prémenstruel

Vos seins vous font souffrir à l’approche des menstruations ? Certains vous diront d’essayer l’huile d’onagre pour soulager vos douleurs. Cependant, aucun consensus n’a été émis à ce sujet, d’une part parce que la méthodologie de certaines études comporte des failles et d’autre part parce que les résultats des études sont contradictoires. Bien que quelques études trouvent un effet positif de l’huile d’onagre sur les douleurs aux seins, il est difficile d’attribuer ces effets à l’huile d’onagre car une supplémentation en vitamine E (400 UI par jour) aurait les mêmes effets bénéfiques pour soulager ces douleurs. On aurait donc raison de se demander si c’est l’huile d’onagre comme telle qui agit ou si c’est simplement la vitamine E qu’elle contient ?

 

À ce jour, les preuves sont insuffisantes pour recommander l’utilisation de l’huile d’onagre dans le but de remédier aux douleurs mensuelles aux seins. Par ailleurs, pour ce qui est des effets de l’huile d’onagre sur les autres symptômes reliés au syndrome prémenstruel, les résultats des études n’ont pas encore réussi à convaincre le milieu scientifique…

 

 

Réduction de l’hypertension due à la grossesse

L’huile d’onagre est également populaire auprès des femmes souffrant d’hypertension durant leur grossesse. À ce jour, très peu d’études ont évalué l’efficacité de l’huile d’onagre sur l’hypertension de grossesse.

En outre, la consommation d’huile d’onagre peut comporter des risques pour la femme enceinte et son bébé: en effet, cette huile augmenterait les risques de complications pendant la grossesse ainsi qu’à l’accouchement ! En autre, une étude révèle que la consommation de l’huile d’onagre durant la grossesse pourrait être associée à la rupture prématurée des membranes, à l’augmentation du taux d’ocytocine, à l’arrêt de la descente du bébé et à une dilatation plus lente du col de l’utérus. Par prudence, il n’est pas recommandé d’utiliser cette huile durant la grossesse.


Diminution du temps de travail à l’accouchement

Plusieurs sages-femmes suggèrent l’huile d’onagre aux femmes enceintes pour réduire la durée du travail à l’accouchement. Certains résultats suggèrent pourtant une tout autre réalité : lors de l’accouchement, le temps de travail des femmes ayant pris de l’huile d’onagre tout au long de leur grossesse serait plus long comparativement à celles qui n’en ont pas pris.


Réduction des bouffées de chaleur à la ménopause

À ce jour, aucune donnée scientifique ne supporte l’utilisation de l’huile d’onagre dans le traitement des bouffées de chaleur à la ménopause.

Chez l’animal, l’AGL stimule la production des hormones en cause dans les bouffées de chaleur. Contradictoire, non ? Les études n’ont d’ailleurs démontré aucun avantage à prendre de l’huile d’onagre pour contrer les bouffées de chaleur.

 

 

Une huile inoffensive ?

L’huile d’onagre, même si elle est un produit « naturel », peut provoquer des effets secondaires et interagir avec certains médicaments.

Effets secondaires possibles :

  • Maux de ventre
  • Nausées
  • Diarrhée
  • Maux de tête


Les femmes enceintes devraient s’abstenir de prendre de l’huile d’onagre, car cette dernière pourrait augmenter les risques de complications pendant la grossesse et à l’accouchement.

Vous prenez des médicaments éclaircissant le sang comme l’aspirine ou le Coumadin ? Attention, l’huile d’onagre pourrait augmenter les risques de saignements.

L’huile d’onagre est également à éviter si vous vous préparez à une  chirurgie puisqu’elle peut augmenter les saignements ou si vous souffrez de schizophrénie puisqu’elle pourrait provoquer des crises.


Tout ce qui est vendu librement en pharmacie n’est pas nécessairement efficace et sécuritaire. Avant d’acheter des produits vous promettant santé, vitalité et bien-être, consultez votre médecin ou votre pharmacien.

 

Dernière modification :