Boissons

La bière faible en glucides constitue un choix santé

FAUX. Quelle que soit sa teneur en glucides, la bière demeure un alcool calorique pauvre en vitamines et en minéraux. En effet, chaque gramme d’alcool fournit sept calories, soit près du double de l’énergie fournie par chaque gramme de glucides ou de protéines.

 

Certes, la bière faible en glucides, tout comme la bière légère, contient moins de Calories qu’une bière ordinaire, soit environ la moitié moins. Encore faut-il que notre consommation d’alcool demeure modérée… Autrement dit, qu’on s’en tienne à 2 consommations par jour pour les femmes et à 3 consommations par jour pour les hommes.

 

Or, saviez-vous que lorsqu’on perçoit un aliment ou une boisson comme étant plus « santé » ou « léger », on a tendance à en consommer davantage, soit environ 35 % plus ! En plus, si on boit ce type de bière simplement pour réduire sa consommation de calories, sans vraiment apprécier son goût, on risque de rester sur notre soif… et de finalement opter pour les boissons alcoolisées dont on avait réellement envie en fin de soirée. Bref, ce type de stratégie est rarement gagnante et peut même amener son lot de frustration et de culpabilité.

 

De plus, à chaque gorgée, vos neurones deviennent de plus en plus engourdis et ne contrôlent plus vos signaux de satiété. Résultat : vous continuez à grignoter des hors-d’œuvre ou des grignotines sans que votre cerveau ne réussisse à vous signaler que vous n’avez plus faim. Bref, dans ce type de situation, inutile d’essayer d’écouter ses signaux de faim et de satiété. Servez-vous plutôt un bol contenant une quantité raisonnable de grignotines et, au lieu de les manger machinalement, prenez plaisir à déguster chaque bouchée. 

 

Bref, n’hésitez pas à opter pour un choix de bière qui satisfait réellement vos papilles, non pas parce qu’elle est faible en calories, mais bien parce que sa saveur et ses arômes vous plaisent. Et pour faire durer le plaisir plus longtemps, dégustez chaque gorgée, un peu comme vous le feriez avec un bon vin. D’ailleurs, pourquoi ne pas organiser une dégustation à l’aveugle avec des amis ?

 

De plus, pour éviter les maux de tête, n’oubliez pas d’alterner votre consommation de bière avec de l’eau.

 

Pour en savoir plus sur les effets bénéfiques liés à une consommation d’alcool modérée ainsi que sur les effets néfastes liés à une consommation excessive, lisez notre article « Trinquez à votre santé ? ».

Dernière modification :