Salubrité alimentaire

La grippe aviaire : y a-t-il lieu de s’inquiéter?

Le virus est-il transmissible à l’homme? Est-ce dangereux de manger du poulet ou des œufs? Extenso tente de répondre aux principales questions entourant ce problème de santé mondiale.

 

La grippe aviaire : qu’est-ce que c’est?


La grippe aviaire est une infection virale provoquée par le virus d’influenza de type « A » qui peut se propager rapidement et facilement chez les oiseaux. Les oiseaux sauvages (comme le canard ou l’oie) peuvent porter le virus et infecter d’autres oiseaux sans être eux-mêmes malades. Au contraire, la volaille d’élevage est particulièrement sensible à ce virus qui peut décimer un élevage entier en seulement quelques heures.

Le contact des oiseaux migrateurs avec des volailles domestiques serait à l’origine de différentes épidémies aviaires.

Il existe plusieurs souches de grippe aviaire. Pour les différencier, on les nomme à l’aide d’une terminologie particulière. On retrouve donc les souches H7N1, H5N1, H9N2, etc.

L’homme peut-il être contaminé?

De toutes les souches existantes, il en existe deux qui sont plus problématiques, soit les souches H5N1 et H7N9, qui causent des maladies graves et des décès. La majorité des cas de grippe aviaire chez les humains résultent de contacts étroits, prolongés et répétés avec des oiseaux infectés ou avec leurs déjections (fumier). Ces cas sont toutefois exceptionnels et ils concernent principalement les personnes qui travaillent ou qui interviennent dans une zone contaminée. Le virus se transmet difficilement d’un humain à un autre.

Symptômes

Même si les cas de grippe aviaire chez les humains sont rares, les personnes qui contractent le virus H5N1 peuvent devenir gravement malades. L’infection peut même être mortelle.

Les symptômes peuvent ressembler à ceux de la grippe humaine : fièvre, toux, courbatures, mal de gorge.

Plusieurs équipes de recherche à travers le monde travaillent à l’élaboration d’un prototype de vaccin, mais aucun n’existe encore.

 

Grippe aviaire – volaille et oeufs


Il n’est pas possible de contracter la grippe aviaire en consommant des aliments cuits, tels que la volaille ou les œufs. Le virus est détruit par une cuisson adéquate.

Bien que peu probable, la transmission du virus aux humains à la suite d’une consommation d’œufs ou de volaille crus ou pas assez cuits ne peut être complètement exclue. Pour éviter ce risque, il est important de suivre les règles d’hygiène et de bonne pratique en ce qui a trait à la manipulation des aliments.

 

  • Cuire les œufs jusqu’à ce que le jaune ait une consistance solide.
  • Bien cuire la volaille. La température interne d’un poulet entier et de ses parties devrait atteindre 82 à 85 °C. Le jus de cuisson doit être clair et aucune chair rosée ne doit être visible.
  • Se laver les mains fréquemment avec de l’eau chaude et du savon, surtout après avoir manipulé de la volaille crue ou des œufs crus.
  • Séparer les produits de volaille et les œufs des autres aliments pour éviter la contamination croisée.
  • Bien laver à l’eau chaude savonneuse tout plat, ustensile ou autre article qui a été en contact avec de la volaille crue ou des œufs crus.

 

Dernière modification :