Poids

La santé : plus qu’une question de poids!

Connaissez-vous des gens qui mangent des repas complets, nutritifs et savoureux, qui prennent plaisir à pratiquer différentes activités physiques et qui ont toujours eu un surpoids? À l’inverse, connaissez-vous des personnes sédentaires qui s’alimentent d’aliments peu nutritifs et qui réussissent tout de même à maintenir un « poids normal » lorsque l’on se fie au calcul de leur « indice de masse corporelle » (IMC)?

 

Ce type de situation démontre bien que l’adoption de saines habitudes alimentaires n’entraine pas automatiquement l’atteinte d’un « poids santé » ou d’un « poids normal ». Extenso désire donc faire une mise au point concernant la question du poids, ce chiffre ne représentant, après tout, qu’une composante d’une bonne santé.

 

Les multiples déterminants du poids

 

Bien que l’alimentation et l’activité physique soient souvent ciblées comme principaux facteurs contribuant aux variations de poids d’une personne, d’autres causes expliquent la difficulté qu’ont plusieurs personnes à contrôler leur poids. En effet, notre poids dépend grandement de notre bagage génétique et varie aussi en fonction de l’âge, de la prise de médicaments, de certaines maladies, du stress psychologique, du niveau de sommeil, du tabagisme, de l’historique du poids, du taux d’hormone, etc. Autrement dit, le poids d’une personne ne dépend pas seulement de ses habitudes de vie, mais de multiples facteurs biologiques, socio-culturels et personnels, qui sont variables d’une personne à l’autre, et parfois hors de leur contrôle. Ceci explique d’ailleurs pourquoi certaines familles ont naturellement une silhouette mince, même si certaines maintiennent de mauvaises habitudes alimentaires. Par contre, ceci ne signifie pas qu’elles sont en bonne santé pour autant!

 

L’amalgame de tous ces facteurs fait en sorte que chacun possède ce qu’on appelle son propre « poids d’équilibre » ou « poids naturel », et sa propre morphologie corporelle. Ce poids, qui est unique à chacun, peut ainsi se situer en dehors des intervalles de « poids santé » sans que l’on ait nécessairement de mauvaises habitudes de vie. Si vous mangez à votre faim une variété d’aliments frais provenant des différents groupes du Guide alimentaires canadien, que vous pratiquez régulièrement de l’activité physique, et que le chiffre indiqué sur votre balance fluctue peu, vous êtes probablement à votre poids d’équilibre. Nul besoin de vous préoccuper de votre poids dans ce cas.

 

D’autre part, même si les changements effectués à votre mode de vie ne modifient pas nécessairement votre poids, ces améliorations offrent de nombreux bénéfices au niveau de la santé physique et psychologique. À cet effet, des études démontrent que peu importe les variations de poids des participants, le changement des habitudes de vie peut réduire la tension artérielle et le taux de gras dans le sang, tout en augmentant la sensibilité à l’insuline, cette hormone qui permet au glucose (sucre) circulant dans le sang d’entrer dans les cellules de l’organisme. Autrement dit, nous pouvons tous tirer profit de ces bénéfices, peu importe notre poids. Dans cette optique, perdre du poids et atteindre un « poids santé » ne devrait pas être vu comme l’objectif ultime visé pour être en santé.

 

Et si on se souciait plus de notre santé et moins de notre poids…

 

Dernière modification :