Ostéoporose

La vitamine K2 et son rôle sur la santé osseuse

La vitamine K2 est une cousine de la vitamine K1. Alors que cette dernière est souvent associée à son rôle sur la coagulation, la vitamine K2 est de plus en plus étudiée pour son rôle sur la santé osseuse. Certaines études associent un faible taux sanguin de cette vitamine à l’ostéoporose. La vitamine K2 est très peu présente dans l’alimentation et il manque encore beaucoup d’études avant que l’on puisse recommander la supplémentation dans le traitement de l’ostéoporose.

 

Une vitamine très rare

 

La vitamine K2 est de la même famille que la vitamine K1 qu’on appelle plus fréquemment vitamine K, tout simplement.  Alors qu’on en connait beaucoup plus sur la vitamine K1, ce n’est que relativement récemment qu’on a commencé à s’intéresser aux effets potentiels de la vitamine K2.

 

Contrairement à la vitamine K1 qu’on trouve dans la plupart des légumes verts feuillus, la vitamine K2 est pratiquement absente de notre alimentation. En fait, elle est le résultat de la fermentation et est produite par des bactéries. On la retrouve dans les fromages et le natto, un produit japonais fait à partir de soya fermenté. Le natto est 100 fois plus riche en vitamine K2 que les fromages.

 

Les besoins en vitamine K sont de 90 mcg à 120 mcg par jour pour les adultes, sans faire de distinction sur les types de vitamine. Une portion de légume vert feuillu suffit amplement à combler les besoins en vitamine K1. Il est estimé que l’apport moyen total en vitamines K est composé de 10% à 25% de vitamine K2. Cependant, ces chiffres doivent être pris à la légère car les bases de données concernant cette vitamine sont encore rudimentaires.

 

Les bactéries du côlon produisent de la vitamine K2. Toutefois, c’est dans l’intestin grêle qu’elle est absorbée. Bref, le corps n’est pas capable d’absorber cette vitamine de façon efficace quand elle provient des bactéries du tube digestif.

 

Un effet sur les os à doses massives

 

Certaines études ont associées des taux faibles de vitamine K2 à une plus grande probabilité de souffrir d’ostéoporose, d’ostéopénie et de fractures liées à l’ostéoporose.

 

Les études d’intervention qui se sont intéressées à l’effet de la vitamine K2 sur les os utilisaient des doses moyennes de 45 mg/jour. À ces doses, aucun effet indésirable n’était observé et la supplémentation semblait avoir un effet positif sur la santé osseuse, notamment sur la densité. Cette dose est environ 1000 fois supérieure à ce qu’il est possible de retrouver dans l’alimentation.

 

Dans une population japonaise où la vitamine K2 est davantage présente, il a été observé que la consommation habituelle de natto était positivement associée à la densité osseuse. Cependant, dans des populations européennes où cette vitamine est rare dans l’alimentation, aucune association n’a été observé entre la consommation plus élevée de vitamine K2 et la densité osseuse.

 

Aucune étude ne s’est encore penchée sur l’efficacité de la vitamine K2 pour prévenir les fractures à des doses que l’on peut atteindre avec l’alimentation.

 

Comment protéger mes os?

 

Il est vraiment trop tôt pour affirmer que la vitamine K2 a un effet bénéfique sur la santé des os, surtout aux faibles doses retrouvées dans l’alimentation.

 

Pour connaître tous nos conseils pour protéger vos os, consultez notre section dédiée à l’ostéoporose.

Dernière modification :