Aliments

La volaille nourrie aux grains est nécessairement biologique

 

Faux. L’allégation « nourri aux grains » et « biologique » ne sont pas synonymes.

 

L’appellation « biologique » répond à des normes précises, entre autres l’utilisation de grains certifiés biologiques et l’interdiction d’utiliser des antibiotiques.

 

Toutefois, au Canada, les allégations « nourri aux grains » ou « nourri aux grains végétaux » divulguée sur les étiquettes sont soumises à une réglementation sévère. Ces allégations indiquent donc que la volaille a été nourrie de grains et de sous-produits de grains, ne contenant alors aucun ingrédient d'origine animale.

 

 

 

Que sont les grains ?

L’appellation « grains » comprend l'orge, les haricots, le sarrasin, le canola, les pois chiches, le maïs, les féveroles, les graines de lin, les lentilles, l'avoine, les pois, le riz, le seigle, les graines de carthame, le sorgho, le soja, les graines de tournesol, le triticale et le blé, ainsi que tous les sous-produits de ces éléments. (Loi sur les grains du Canada)

 

 

Cette appellation n’exclut pas la possibilité qu’il y ait des traces de produits animaux dans les additifs alimentaires non nutritifs comme les vitamines et minéraux ou les médicaments ajoutés à la moulée pour les bénéfices de l’animal. Par exemple, les éleveurs peuvent ajouter de la vitamine D3 provenant de la laine de mouton à la nourriture et toujours avoir le droit de conserver le titre de poulet « nourri aux grains » puisque les ingrédients principaux demeurent les grains. 

 

Dernière modification :