Autres aliments

Le chanvre


Chez nos voisins du Sud, la popularité du chanvre et de ses produits dérivés monte en flèche. Une étude de marché a en effet montré qu’au cours des deux dernières années, les ventes de denrées alimentaires à base de chanvre ont augmenté de près de 60 %! Cet engouement ne se manifeste pas encore pleinement de ce côté-ci de la frontière, mais cela ne devrait fort probablement plus tarder. Préparons-nous à recevoir cette vague et jetons un coup d’œil sur le sujet.



Chanvre et marijuana : la même chose?

Depuis 1998, la production commerciale de chanvre est permise au Canada en vertu du Règlement sur le chanvre industriel. Mais attention, les variétés classées dans la catégorie « chanvre industriel » sont différentes de celles communément appelées « marijuana ». Contrairement à leurs cousines illégales, les variétés approuvées ont une faible teneur en THC (delta-9-tétrahydrocannabinol), la substance psychoactive contenue dans le chanvre.

Aux États-Unis, la culture de chanvre industriel est toujours interdite, mais l’importation de graines, d’huile, de farine et d’autres produits à base de chanvre industriel est permise. D’ailleurs, les produits qui envahissent actuellement le marché américain proviennent en grande partie du Canada.


Son profil nutritionnel

Pourquoi certains ajoutent-ils de l’huile ou des graines de chanvre à leur menu? Pour le goût, peut-être, mais surtout pour les avantages nutritionnels qu’on leur attribue, notamment leur riche contenu en protéines et en bons gras.



Valeur nutritive de la graine et de l’huile de graines de chanvre

 

  Graines de chanvre écalées
(1 cuillérée à table)
Huile de graines de chanvre
(1 cuillérée à table)
Énergie 87 kcal 109 kcal
Lipides 7,3 g 15 g
Glucides 0,7 g 0 g
Fibres 1 g 0 g
Protéines 4,6 g 0 g


 



Les protéines de la graine

Les graines de chanvre renferment une bonne dose de protéines – plus que les graines de lin, de tournesol et de sésame.



Teneur en protéines de différentes graines Portion = 15 g (~ 1 cuillérée à table)
 

 

Chanvre Lin Tournesol Sésame
4,6 g 3 g 3 g 2,5 g



Cependant, tout comme la plupart des protéines d’origine végétale, elles sont incomplètes. Elles renferment tous les acides aminés essentiels, mais certains ne sont pas présents en quantité suffisante pour répondre aux besoins de l’organisme. Précisons que cette caractéristique ne cause pas de problème si vous avez une alimentation équilibrée et variée. En effet, en composant votre menu avec une variété d’aliments des quatre groupes du Guide alimentaire canadien, vous faites le plein quotidien de tous les acides aminés essentiels dont vous avez besoin.


Les gras de l’huile

Le principal argument santé pour le chanvre est certainement le contenu en acides gras essentiels de son huile. Son huile renferme en effet de l’acide alpha-linolénique (AAL), qui fait partie de la famille des oméga-3, et l’acide linolénique (AL), qui fait partie de la famille des oméga-6. Ces gras insaturés, indispensables, sont dits essentiels parce que l’organisme est incapable de les synthétiser (produire). On doit donc absolument les puiser dans l’alimentation. Or, plusieurs scientifiques reprochent à l’alimentation moderne d’être trop riche en oméga-6 et trop pauvre en oméga-3. Pour quelle raison? Voici l’une des explications proposées : la grande consommation d’huiles riches en oméga-6, abondamment utilisées dans l’industrie alimentaire. Afin de rééquilibrer le rapport oméga-6/oméga-3 de notre alimentation, il est donc recommandé de limiter les aliments riches en oméga-6 et de faire une bonne place à ceux qui contiennent beaucoup d’oméga-3.

L’huile de graines de chanvre renferme trois fois plus d’oméga-6 que d’oméga-3. Ce rapport est intéressant lorsqu’on le compare à celui d’autres huiles comme l’huile de carthame, abondamment utilisée par l’industrie, ou l’huile de tournesol. Toutefois, l’huile de graines de chanvre ne remporte pas la palme. En effet, l’huile de canola renferme deux fois plus d’oméga-6 que d’oméga-3, et encore mieux, l’huile de lin possède le rapport inverse de l’huile de graines de chanvre : trois fois plus d’oméga-3 que d’oméga-6!



Source d’acide gamma-linolénique

En théorie, l’acide gamma-linolénique (GLA) n’est pas un acide gras essentiel parce que le corps a ce qu’il faut pour le synthétiser. Par contre, comme plusieurs facteurs nuisent à sa synthèse (vieillissement, tabagisme, apport en acides gras trans, consommation importante d’alcool), il est bon d’aller le puiser directement dans les aliments. L’huile de graines de chanvre est l’une des rares sources de GLA. Les autres sources sont les huiles de bourrache, d’onagre et de pépins de cassis.

 


Vertus cardioprotectrices et antieczéma?

Il y a très peu de données scientifiques disponibles sur les vertus santé du chanvre. En fait, trois études ont été répertoriées. Deux d’entre elles se sont penchées sur les possibles vertus cardioprotectrices associées au chanvre. La première, réalisée chez le rat, a montré que ceux qui avaient eu un régime alimentaire renfermant de la graine de chanvre récupéraient mieux après une ischémie (arrêt ou diminution importante de la circulation sanguine dans les artères cardiaques). Dans cette étude, la graine de chanvre était comparée à l’huile de palme et à une graine de chanvre dont le gras avait été en partie retiré. La deuxième étude a comparé les effets des huiles de graines de chanvre et de lin sur les taux de cholestérol sanguin. Les quatorze personnes en santé qui participaient à l’étude prenaient quotidiennement 30 ml (2 cuillérées à table) d’une des huiles, puis répétaient l’expérience avec l’autre. Les traitements duraient quatre semaines chacun et étaient séparés par un intervalle de quatre semaines. Aucune différence importante sur les taux de cholestérol sanguin n’a été observée entre chacun des traitements.

La troisième étude a comparé l’huile de graines de chanvre et l’huile d’olive quant à leur capacité à apaiser les symptômes de la dermatite atopique (eczéma). Seize personnes divisées en deux groupes y ont participé. L’une ou l’autre des huiles a été prise pendant huit semaines, à raison de 30 ml (2 cuillérées à table) par jour. Après quatre semaines de « repos », les « traitements » étaient inversés d’un groupe à l’autre. Avec l’huile de graines de chanvre, les participants ont rapporté une réduction de la sensation de sécheresse, des démangeaisons et de l’utilisation de médication. Ces résultats sont intéressants, mais se révèlent encore insuffisants.


Le « mode d’emploi » du chanvre

Puisqu’elle contient une grande proportion de gras polyinsaturés (oméga-3 et oméga-6), l’huile de graines de chanvre ne convient pas pour la cuisson. Utilisez-la donc pour l’assaisonnement à froid : pour arroser légèrement les légumes cuits à la vapeur ou pour confectionner une vinaigrette pour la salade, par exemple. En raison de son goût « herbacé », elle se marie particulièrement bien avec les laitues amères (roquette). Les graines de chanvre écalées sont tendres sous la dent et ont une délicate saveur de noisettes. On peut les grignoter telles quelles ou les saupoudrer sur une salade ou du riz. Tout comme pour les autres aliments riches en oméga-3, il est recommandé de la conserver au réfrigérateur.




En somme

Les graines et l’huile de graines de chanvre ont l’avantage de renfermer du GLA, en plus d’ajouter de la saveur et de la variété au menu. Toutefois, si l’objectif est de rééquilibrer le ratio oméga-6/oméga-3, les graines et l’huile de lin s’avèrent des choix plus efficaces et plus économiques. En effet, les graines de chanvre sont en moyenne 10 fois plus chères que les graines de lin (environ 41,00 $/kg vs 4,00 $/kg) et l’huile de graines de chanvre, 1,5 fois plus chère que celle de lin (43,00 $/kg vs 28,80 $/kg).


 

 

Dernière modification :