Enceintes ou allaitant

Le développement fœtal de la vision et l’alimentation

Pendant la grossesse et la première année de vie, la croissance et le développement du fœtus ou bébé sont exceptionnellement rapides. Plusieurs étapes importantes du développement cognitif, visuel et moteur ont lieu durant cette période.

Il est par conséquent essentiel qu’une alimentation de haute qualité nutritive soit offerte de manière à combler les besoins en tous les nutriments essentiels du fœtus, du bébé et du jeune enfant.
 

 
L’allaitement devrait être encouragé et supporté comme unique mode d’alimentation pendant les 6 premiers mois de vie. Les gras du lait maternel ou des préparations pour nourrisson sont d’une importance critique pour plusieurs raisons. Non seulement ils constituent la principale source d’énergie (calories) pour supporter la croissance rapide mais ils fournissent également des acides gras essentiels (AGE). Les AGE sont nécessaires pour la croissance et la maturation normale de plusieurs organes mais particulièrement pour le cerveau et les yeux.
 

 
Les acides gras oméga-3 font partie, avec ceux de type oméga-6, de la grande famille des gras polyinsaturés essentiels. Ils sont dits «essentiels» parce que le corps n’en fabrique pas et qu’ils sont nécessaires à son développement et à son fonctionnement. Il est donc primordial de les obtenir par l‘entremise de l’alimentation.
 

 
L’ADH (acide docosahexaénoique) est un acide gras à chaîne longue de la famille des Oméga 3. On le trouve surtout dans les poissons gras, comme le saumon, le thon, le hareng, la sardine, le maquereau… En plus de ses effets bénéfiques sur la prévention des risques de maladies cardiovasculaires, l’ADH joue un rôle très important sur la vision, le système nerveux, le cerveau.
 

 
L’ADH est une composante structurale importante des lipides de la rétine. En effet, cet acide gras compte pour environ 50% des acides gras totaux des bâtonnets et des cônes. Contrairement à l’ADH, les autres acides gras de la famille des oméga-3 ne peuvent s’accumuler en quantité suffisante dans un cerveau et des yeux en croissance.
 

 
L'alimentation de la femme enceinte ou allaitante influence beaucoup la composition en acides gras du liquide amniotique et du lait maternel. Une femme enceinte dispose de ses propres réserves en Oméga 3 mais celles-ci ne sont pas nécessairement suffisantes pour satisfaire ses besoins et ceux du fœtus. Il est donc essentiel pour toute femme en âge de procréer de veiller à son alimentation en Oméga 3 et en particulier en ADH, car ceux-ci sont essentiels pour assurer un bon développement cérébral et visuel à son bébé.
 

 
De nombreuses études ont évalué les effets du statut en ADH sur le développement du système visuel. Les nouveau-nés de femmes ayant reçu des suppléments d’huile de poisson pendant la grossesse présentaient une maturité visuelle équivalent à celle d’enfant de 2.5 et 6 mois d’âge. Une récente étude a également montré q’une concentration élevée d’ADH dans le cordon ombilical (qui reflète l’alimentation de la mère et les apports en ADH du bébé pendant le troisième trimestre) est associée à une meilleure acuité visuelle des enfants de 6 mois. Des études d’observation ont montré une association positive entre les taux d’ADH du lait maternel et le développement visuel d’enfant allaité.
 

 
Les recommandations actuelles visent un apport moyen d’au moins 200 mg/jour d’ADH pendant la grossesse et l’allaitement. Ces apports peuvent être facilement rencontrés avec la consommation de 2 repas de poisson gras par semaine. La consommation de cette quantité de poisson n’entraîne pas de risque associé aux contaminants comme le mercure. Pour profiter des bienfaits du poisson sans souci, lire l’article :
Grossesse, bien choisir son poisson

 

Dernière modification :