Cancer

Le poids après un cancer du sein

Pour les femmes chez qui on a diagnostiqué un cancer du sein, il est très important d’adopter un mode de vie sain afin de favoriser la rémission et le maintien de l’état de santé. Un mode de vie sain implique d’avoir le contrôle sur son poids et son régime alimentaire, et d’intégrer l’activité physique à son quotidien.

 

Une question de poids

En moyenne, une femme atteinte du cancer du sein présente un poids légèrement plus élevé qu’au moment de son diagnostic. En plus d’augmenter les risques de récidive et de décès à la suite d’un cancer, l’embonpoint augmente aussi les risques de développer d’autres maladies telles que le diabète et les maladies cardio-vasculaires.

Une fois le diagnostic reçu, la routine est chambardée par les traitements. Ensuite, le stress et la fatigue sont souvent ressentis.

 

Rappel

Apports énergétiques = Activité physique = Maintien du poids
Apports énergétiques < Activité physique = Perte de poids
Apports énergétiques > Activité physique = Gain de poids

 

Du côté de l’assiette

Les femmes atteintes du cancer du sein tendent à maintenir leur apport calorique habituel ou encore à le réduire légèrement. Il semblerait aussi qu’elles fassent des choix alimentaires plus santé à la suite du diagnostic. Elles consommeraient moins de gras et plus de fruits et légumes. Bien que les preuves scientifiques relatives à l’alimentation ne soient pas encore concluantes, il semblerait qu’une réduction de l’apport en matières grasses et une augmentation de l’apport en fruits et légumes et en produits céréaliers à grains entiers entraîneraient une meilleure rémission de la maladie. À tout le moins, l’adoption de saines habitudes alimentaires ne peut être que bénéfique pour l’état de santé en général.

 

Action…réaction!

Dans le passé, on déconseillait aux femmes atteintes du cancer du sein de faire de l’activité physique, particulièrement pendant leur traitement de chimiothérapie. En effet, les médecins craignaient que cela n’entraîne de la fatigue ou qu’elles développent des problèmes connexes, tels une enflure au bras du côté où la chirurgie mammaire a été pratiquée. Par contre, les recherches effectuées depuis les 15 dernières années confirment qu’il est bel et bien sécuritaire de faire régulièrement de l’activité physique et que cela procurerait des effets bénéfiques importants chez la femme atteinte du cancer du sein.

Afin de perdre du poids ou de maintenir un poids santé, il faut absolument jumeler l’activité physique à une saine alimentation. L’effet sera doublement efficace et nettement plus durable à long terme.

Inspirez et relaxez

Il est bien évident que le diagnostic, les traitements et l’incertitude face à une récidive augmentent le stress chez la majorité des femmes atteintes, dans ce cas-ci, d’un cancer du sein. Malheureusement, le stress est chose courante dans notre société, qu’on soit atteint d’une maladie ou non. Même si le stress contribue à développer plusieurs problèmes de santé, le cancer du sein ne semble pas y être directement lié. Malgré tout, histoire de bien gérer son stress, l’activité physique, encore une fois, est un excellent moyen d’y parvenir.

Récapitulons!

Bref, le mode de vie est un ensemble de facteurs de risque modifiables pour prévenir le développement du cancer du sein, de même que plusieurs maladies chroniques (obésité, diabète, maladies cardio-vasculaires, etc.). Alors, on se fixe les objectifs suivants :

 

  • Atteindre et maintenir notre poids santé (IMC entre 18,5 et 24,9);
  • Manger sainement : fruits et légumes à volonté, produits céréaliers à grains entiers, produits laitiers, viandes et substituts réduits en matières grasses;
  • Faire de l’activité physique sur une base régulière, soit un minimum de 30 minutes/jour.

 

Dernière modification :