Santé dentaire

Les aliments anti-caries

Les aliments riches en sucre et en amidon modifié favorisent la carie dentaire. Ceci s’explique par le fait que les bactéries à la surface des dents transforment ces sucres en acide, ce qui affaiblit l’émail des dents et peut entrainer des caries.

 

Pour prévenir l’apparition de caries, faites suivre ces aliments d’un verre de lait, de boisson de soya enrichie, d’un yogourt, d’un morceau de fromage ou d’une poignée de noix et de graines.

 

1. Le lait nature, les boissons de soya enrichies et le yogourt

 

Bien qu’il contienne un sucre appelé lactose, le lait ne favorise pas la carie dentaire (sauf dans les cas où un enfant s'endort avec un biberon). Ce type de sucre est d’ailleurs le moins cariogène de tous.  Pour leur part, les boissons de soya nature enrichies ne contiennent aucun lactose, mais elles peuvent contenir du sucre ajouté, même en version nature. Pour bénéficier de leur effet non cariogène, optez donc pour les versions nature sans sucre ajouté.


Le lait et les boissons de soya enrichies sont bénéfiques pour la santé des dents étant donné qu’elles leur fournissent des minéraux (calcium, vitamine D et phosphore) les rendant plus dures et moins faciles à attaquer. De plus, la caséine, une protéine contenue dans les produits laitiers, pourrait réduire l’adhérence des bactéries sur les dents en s’incorporant à la salive, et ainsi favoriser la protection de l’émail.


De plus, leur teneur en protéines et en lipides en fait des produits non acides, donc moins corrosifs pour les dents.

2. Le fromage

Quant au fromage, c’est l’aliment de choix pour la santé des dents: 

  • Il possède, le lactose en moins, les éléments nutritifs que l’on retrouve dans le lait et qui sont bénéfiques pour les dents.
  • Il contient des lipides qui recouvrent les dents d’un film protecteur.
  • Lorsqu’il est ferme et qu’on le mastique bien, il favorise la production de salive, neutralisant ainsi l’acidité causée par les aliments sucrés.
  • Il possède davantage de protéines (caséines) que les autres produits laitiers, ce qui pourrait réduire l’adhérence des bactéries sur les dents.
  • Sa richesse en calcium et en divers minéraux favorise la reminéralisation des dents.

 

Afin de réduire le potentiel cariogène de certains aliments riches en sucre ou en amidon modifié, telles les barres de céréales et les pâtisseries commerciales, les roulés aux fruits, les biscuits, les craquelins ou les croustilles, le fromage peut être consommé à la fin d’un repas ou d’une collation renfermant des glucides fermentescibles.

 

Il n’est toutefois pas nécessaire de consommer une grande quantité de fromage pour bénéficier de cet effet. La consommation de 20 à 50 g de fromage, soit l’équivalent de 2 à 4 doigts après avoir consommé des aliments riches en sucres ou en amidon modifié est suffisant pour rétablir un pH optimal en bouche.


3. Les noix et les graines
 

En raison de leur contenu en protéines et en lipides, les noix et les graines ne sont pas cariogènes, même si elles ont tendance à se coincer entre les dents. De plus, leur richesse en fibres alimentaires stimule la production de salive, ce qui constitue un autre élément protecteur pour l’émail. Elles renferment également du calcium et du phosphore en quantité variable, des minéraux essentiels à la bonne santé des dents. Consommées seules ou avec un fruit frais, elles constituent d’excellentes collations. Aussi, consommées après un aliment sucré, elles peuvent neutraliser l’acide produit.

 

Toutefois, si elles sont recouvertes de sucres et qu’elles sont en primes collantes, elles se transforment en aliments plus ou moins cariogènes. Confectionnées de la sorte, elles renferment ainsi le carburant idéal pour les bactéries de la plaque dentaire. Pour profiter au maximum de leur effet protecteur, il est donc recommandé d’opter pour les versions nature.

 

 

Les fruits séchés en bonne compagnie…


Les fruits séchés et les pâtes de fruits sont très concentrés en sucre (60 à 70 % de sucre) et collent aux dents : voilà de la nourriture de choix pour les bactéries naturellement présentes dans la bouche et responsables de la carie dentaire.

 

En randonnée ou en vélo, préférez les mélanges de fruits séchés et de noix, en prenant soin de terminer avec les noix. Vos dents vous en remercieront…

 

 

Cariogènes, les fruits et les légumes frais?

 

Bien que peu élevée, la concentration en sucre des fruits frais variant de 8 à 12 % environ est suffisante pour que les bactéries produisent de l’acide. En outre, les fruits étant naturellement acides, ils pourraient, s’ils étaient consommés en grande quantité (plus de 10 par jour),  entraîner l’érosion et la carie.

Cependant, la mastication qu’ils requièrent stimule la salivation et permet de neutraliser l’acidité présente. Consommés en quantité normale, les fruits représentent ainsi d’excellentes collations dont il ne faut pas se priver, qui sont beaucoup moins dommageables pour les dents que leurs jus ou les eaux très citronnées.

 

De plus, afin de limitez votre consommation d’aliments sucrés cariogènes, optez pour des fruits en conserve dans leur propre jus ou dans l’eau plutôt que des fruits conservés dans des sirops sucrés, ainsi que pour des compotes de fruits faites de fruits à 100 % sans sucre ajouté.

 

Pour leur part, les légumes ont généralement une concentration en sucres d’environ 5 %, ce qui est insuffisant pour que les bactéries produisent de l’acide.

 

Pour profiter des nombreux bienfaits pour la santé associés aux fibres alimentaires, conservez la pelure des fruits et des légumes. En prime, la présence de fibres favorise une mastication vigoureuse et donc une augmentation du flot salivaire.

 

 

Boissons acides et sucrées : attention! 


Les boissons acides sirotées maintiennent la salive acide pour de longues périodes. Sucrées, elles offrent aux bactéries l’occasion d’acidifier encore plus la bouche. C’est le cas des jus de fruits, des boissons à saveur de fruits, des boissons gazeuses régulières ou légères, des boissons sportives, des boissons énergisantes, des boissons alcoolisées, des eaux aromatisées du commerce ou très citronnées, ainsi que des thés et cafés sucrés.

  • Préférez les fruits aux jus de fruits, et de l’eau ou du lait aux autres boissons.
  • Consommez ces boissons en quantité modérée et lors des repas afin de réduire leur potentiel cariogénique. Une consommation maximale de 125 ml (1/2 tasse) par jour est recommandée.
  • Buvez-les avec une paille, cela évitera le contact direct du jus avec les dents.
  • Après avoir consommé de telles boissons acides ou sucrées, rincez-vous la bouche avec de l’eau, buvez du lait, croquez dans du fromage, mangez du yogourt, ou mâcher une gomme sans sucre afin de stimuler la production de salive et diminuer, par le fait même, l’acidité en bouche.
  • Évitez de vous brosser les dents immédiatement avant de boire de telles boissons afin de laisser agir la salive qui protège vos dents.
  • Évitez de vous brosser les dents immédiatement après avoir bu de telles boissons afin de prévenir l’usure de votre émail par brossage, qui a été ramolli par ces boissons.

 

Maintenant que vous connaissez bien les aliments anti-caries, apprenez à démasquer les aliments et les boissons cariogènes en lisant notre article « Est-ce un aliment cariogène ? ».

Dernière modification :