Cancer

Les aliments qui protègent du cancer

Saviez-vous que le contenu de votre panier d’épicerie peut augmenter ou diminuer vos risques de développer un cancer? En effet, alors que certains aliments fournissent des molécules « anti-cancer », d’autres peuvent vous exposer à cette maladie. Faites votre épicerie avec Extenso.

 

Remplissez votre panier de légumes et de fruits 

Dès votre entrée au supermarché, vous êtes exposé à une foule d’aliments qui protègent contre le cancer : pommes, oranges, fraises, cantaloups, brocoli, choux de Bruxelles, patates douces, poivrons rouges et verts, asperges…

La consommation élevée de légumes et de fruits est reconnue par le World Cancer Research Fund comme un facteur de prévention du cancer.

Consommer le plus de fruits et de légumes chaque jour (en visant un minimum de cinq portions) protégerait contre une dizaine de cancers, dont le cancer de la bouche, du pharynx, du larynx, de l’œsophage, du poumon, de l’estomac, du pancréas, du côlon et du rectum.

Mais quels légumes et quels fruits devez-vous privilégier? Misez sur une variété de légumes et de fruits colorés. Choisissez le vert, le rouge, l’orangé, le mauve et le blanc. Chaque couleur fournit à l’organisme des vitamines, des minéraux et des molécules aux propriétés « anti-cancer » différentes.

 

Passez tout droit devant le comptoir des charcuteries

On observe une association assez convaincante entre la grande consommation de viandes, de volailles et de poissons transformés (jambon, bacon, viandes froides, charcuteries, poissons séchés et salés) et l’apparition de certains cancers.

Les nitrites et autres substances ajoutés à ces viandes pour en prolonger la durée de conservation pourraient bien en être les grands coupables. 

 

  • À l’épicerie, préférez le comptoir des viandes fraîches et celui de la poissonnerie.
  • Remplacez les viandes froides par des tartinades de tofu ou de pois chiches.


Les amines hétérocycliques sont également d’autres molécules soupçonnées de contribuer au développement de certains cancers. Ces molécules sont produites au moment de la friture ou d’une trop grande cuisson de la viande. Évitez donc de carboniser la viande et réduisez votre utilisation des modes de cuisson à haute température, comme la friture et la cuisson sur le BBQ.

 

Sachez choisir les produits de boulangerie

 

À la boulangerie, misez sur les produits de grains entiers plutôt que sur leurs versions raffinées.

 

Les grains entiers fournissent des fibres alimentaires, de précieuses alliées pour la santé. Les aliments riches en fibres donnent l’impression d’être plein plus rapidement et plus longtemps que les aliments raffinés. Vous mangez donc moins sans même vous en rendre compte!

 

Les croissants, brioches, muffins, scones commerciaux et pains au chocolat sont à consommer plus occasionnellement.

 

Réservez l’ alcool pour les occasions spéciales

La consommation excessive d’alcool a également été reconnue comme un important facteur de risque dans les cas de cancers de la bouche, du pharynx, du larynx et du foie… en plus d’être fortement soupçonnée de contribuer au développement du cancer du côlon, du rectum et du sein!

Buvez avec modération, c’est-à-dire de 0 à 2 verres d’alcool par jour, jusqu’à un maximum de 14 verres par semaine pour les hommes et de 9 pour les femmes.

 

Un verre équivaut à :

 

5 oz (environ 150 ml) de vin (12 % d’alcool) ;

1 bouteille (environ 350 ml) de bière (5 % d’alcool).


 

Dernière modification :