Hydratation

Les bienfaits du thé


Depuis plusieurs années, le thé fait l’objet de recherches intensives et on lui attribue de nombreuses qualités nutritionnelles : anti-cancérigène, bon pour le cœur, et la ligne… Bien que des études chez l’humain soient encore nécessaires dans certains domaines, Santé Canada prend les devants en reconnaissant le thé comme un produit de santé naturel.


Lors de votre prochain achat de thé, ne vous surprenez pas de voir des allégations santé sur l’emballage des produits. En effet, la Direction des produits de santé naturels (DPSN) de Santé Canada reconnaît officiellement le rôle que joue le thé dans le maintien d’une bonne santé et permet des allégations santé.

Suite à l’analyse des données scientifiques disponibles actuellement, la DPSN a approuvé trois allégations relatives à la santé pour les infusions de thé (noir, vert et oolong) :


 

  1. Constitue une source d’antioxydants pour le maintien d’une bonne santé.
  2. Augmente la vigilance.

  3. Contribue au maintien de la santé cardiovasculaire.


 

Il est intéressant de noter que l’homologue américain de la DPSN, la FDA, qui évalue aussi les allégations santé qui peuvent être affichées sur les produits, affirmait en mai 2006 que les preuves scientifiques étaient insuffisantes pour conclure que la consommation de thé vert peut réduire les risques de maladies cardiovasculaires.
Les mêmes conclusions avaient été tirées en juin 2005 en ce qui concerne les effets anti-cancérigènes du thé chez les humains.


La grande famille du thé


Le thé est la boisson la plus consommée après l’eau. Le thé noir est le plus populaire auprès des Occidentaux tandis qu’en Asie on préfère le thé vert. Le thé oolong, le moins consommé de tous, est quant à lui surtout bu en Chine et à Taiwan.

Tous les types de thés sont produits à partir des feuilles de la même plante tropicale: la Camilla sinensis.


 



 

Modes de fabrication des thés

Le thé vert est produit sans fermentation. Il est chauffé quelques minutes à la vapeur afin de désactiver ses enzymes pour prévenir la décoloration et la fermentation, puis il est séché et roulé.

Le thé noir est produit par fermentation dans un milieu humide qui a pour but de développer l’arôme du thé noir et de lui donner sa couleur cuivrée.

Le thé oolong est à demi fermenté. Ses caractéristiques sont à mi-chemin entre le thé noir et le thé vert: sa saveur est plus riche que celle du thé vert, mais plus délicate que celle du thé noir.



Riche en antioxydants

Derrière la vague santé du thé, se cachent des substances appelées flavonoïdes. Ces antioxydants protégeraient contre certaines maladies chroniques (cancer et maladies cardiovasculaires) en neutralisant les radicaux libres endommageant les cellules de l’organisme.

La quantité d’antioxydants présents dans le thé se compare à celle de plusieurs légumes reconnus dans la lutte contre les radicaux libres : ail, épinards, chou frisé, brocoli). Le thé serait une des plus importantes sources d’antioxydants dans le régime alimentaire.

Toutefois, la concentration en flavonoïdes du thé varie selon le type de thé (mélange de thés, décafféiné, instanné) et la méthode de préparation (quantité utilisée, temps d’infusion, température de l’eau). Il est à noter que 85% des antioxydants du thé sont libérés dans les 3 à 5 premières minutes d’infusion.Cependant, bien que le thé semble posséder ces ingrédients bénéfiques pour la santé, son efficacité comme moyen de prévention de certaines maladies demeure encore controversée…


Pour tirer avantages des propriétés antioxydantes du thé, la DPSN suggère :

  • D’utiliser de 0.5 à 5g de feuilles et/ou bourgeons séchés dans 250 ml d’eau bouillante et laisser infuser durant 2 à 4 minutes.
  • De boire entre 1 et 9 fois par jour
 


Du lait dans votre thé?

Il est assez commun dans la tradition britannique d’ajouter un nuage de lait au thé. Cette habitude nuit-elle à l’activité des antioxydants? Bien qu’il existe encore une controverse à ce sujet, les données semblent indiquer qu’il est peu probable que le lait diminue la bioactivité des flavonoïdes du thé.

 

Maladies du cœur

Des chercheurs ont observé que les populations buvant régulièrement du thé souffraient moins de maladies du cœur que ceux n’en consommant pas. Les études épidémiologiques rapportent une diminution de 11% des risques de maladies cardiovasculaires avec la consommation de 3 tasses de thé par jour.


Il est nécessaire toutefois d’apporter certaines nuances : dans ces études, les grands buveurs de thé possèderaient également des habitudes de vie plus saines, fumeraient moins, mangeraient moins de gras, et leur poids corporel serait moins élevé que celui des personnes qui ne boivent pas de thé. Autant de facteurs pouvant expliquer cette association…


Les propriétés antioxydantes et protectrices du thé ont été bien démontrées par les études en laboratoire et celles effectuées sur les animaux.

Si certaines études indiquent que le thé possède des bienfaits qui protégeraient contre les maladies cardiovasculaires, sachez que les participants à ces études ont consommé en moyenne 6 tasses de thé par jour, et parfois plus, pour obtenir ces effets bénéfiques!

Pour bénéficier des effets sur la santé cardiovasculaire, la DPSN suggère de boire de 3 à 9 tasses de thé par jour.


Le thé: anti-cancérigène?

Plusieurs études effectuées sur des animaux et en laboratoire ont observé le potentiel anti-cancérigène du thé. Mais cette plante protège-t-elle aussi les humains?

À la lumière des recherches actuelles, seul le thé vert (et non le thé noir) auraient des propriétés anti-cancer. Les doses étudiées sont trop élevées pour observer ces effets positifs (plus de 6 tasses par jour). Parmi les substances antioxydantes potentiellement anticancéreuses contenues dans le thé, il y a notamment l’épigallocatéchine gallate (EGCG).

Les données chez l’humain sont encore trop peu nombreuses et concluantes pour établir le rôle du thé dans le cancer.

En juin 2005 à la lumière des données, la « Food and Drug Administration » aux États-Unis affirmait qu’il était peu probable que le thé diminue le risque de cancer en général, incluant le cancer du sein et celui de la prostate.

Et attention au thé brûlant. Il pourrait, selon certaines études, être la cause du cancer de l’œsophage…

 


Du thé pour de belles dents

La plante du thé accumule naturellement le fluor provenant du sol. Un sachet de thé fournit environ 196 µg de fluor. Consommée à raison de 4 -5 tasses de thé par jour, cette quantité aurait une contribution significative en fluor. De plus, les catéchines du thé semblent avoir un effet anti-cariogène en inhibant la croissant des bactéries dans la bouche.

Les polyphénols et le fluor contenus dans le thé auraient un effet bénéfique sur la réduction de la carie dentaire. Mais attention au sucre que vous ajoutez à votre thé. Il pourrait en annuler les bienfaits !


À boire avec modération…

Malgré toutes les vertus suggérées du thé, cette boisson n’est pas inoffensive si elle est consommée en grande quantité.


 

Le thé diminue l’absorption de certains minéraux comme le fer et le calcium. Mieux vaut donc le prendre une heure après les repas, particulièrement si on est à risque de carence en fer.

N’oubliez pas également que le thé contient de la caféine. Une tasse de thé contient environ 40 mg, soit environ la moitié de celle retrouvée dans une tasse de café. À partir de la cinquième tasse de thé, en plus des autres sources de caféine dans votre alimentation, vous pourriez ressentir des effets indésirables: maux de tête, nervosité, problèmes de sommeil, diarrhée, irritabilité, rythme cardiaque irrégulier, etc.

Si vous êtes enceinte ou que vous allaitez, boire du thé en petite quantité n’est pas dangereux. Santé Canada suggère de consulter votre médecin avant de consommer plus de 6 tasses de thé par jour.

Enfin, le thé n’est pas une boisson pour les enfants : ils sont plus sensibles à de petites doses de caféine et ont besoin de tout le fer qu’ils consomment afin de prévenir l’anémie.


À lui seul, un aliment ne peut pas avoir un impact significatif sur la santé.

Si vous êtes à risque de maladies du cœur ou de cancer, le thé pourrait peut-être vous aider à ajouter des antioxydants à votre alimentation. Mais une diète pauvre en gras saturés et trans ainsi qu’une consommation élevée de fruits, de légumes et de grains entiers demeurent certes la clé de la santé!

 

 

Dernière modification :