Aliments

Les pains multigrains sont plus nutritifs

FAUX. Que le pain contienne six, huit, dix, voire quatorze sortes de grains différents, leur apport nutritif sera négligeable si les grains ne sont pas entiers ou s’ils ne sont pas présents en assez grande proportion.

 

Les grains, comme le blé, l’avoine, le triticale, le seigle ou le quinoa, par exemple, sont constitués de trois parties : le son, l’endosperme et le germe. Chacune de ces parties fournit des nutriments spécifiques. Par exemple, le son est riche en fibres, l’endosperme contient beaucoup de glucides et le germe fournit des vitamines B et E ainsi qu’une petite quantité de gras.

Lorsque les grains sont raffinés, le son et le germe sont enlevés pour fabriquer la farine blanche, le riz blanc ou la semoule de maïs, par exemple. Par ce processus, le grain perd une partie de sa valeur nutritive, dont les fibres, des vitamines et des minéraux. Au Canada, on oblige les fabricants à enrichir la farine blanche. Cependant, il lui manque encore certains éléments nutritifs ainsi que les fibres qui se trouvent dans la farine de grain entier.

Bref, peu importe la quantité de grains dans le produit et même si l’emballage indique que ce sont des grains « ancestraux », si la farine utilisée n’est pas composée de grains entier ou intégraux, le produit ne sera pas plus nutritif qu’un pain blanc.

 

Pour savoir comment choisir un pain nutritif, consultez notre article sur ce sujet.

Dernière modification :