Diabète et maladies du cœur

Les phytostérols et les aliments qui en sont enrichis protègent contre les maladies cardiovasculaires

Valeur de l'affirmation : 3
0 : Non fondée
1 : Peu probable
2 : Probable
3 : Fondée

Les phytostérols ou stérols végétaux sont des composés végétaux retrouvés en petites quantités dans les huiles végétales, les noix, les produits céréaliers, et certains fruits et légumes. Ces composés se sont avérés favorables pour la santé, notamment au niveau cardiovasculaire, par leur capacité à abaisser le cholestérol sanguin. L’effet bénéfique se ferait sentir avec un apport d’au moins 2 grammes par jour.

 

Pour obtenir 2 g de phytostérol par jour à partir des margarines enrichies existants sur le marché, il faut en consommer 25 g, soit 5 cuillères à thé par jour. Comme cette margarine est réduite en gras et riche en eau, elle ne se cuisine pas très bien. On suggère de la servir comme tartinade ou sur des légumes déjà cuits. Par ailleurs, pour être efficace, elle doit aussi remplacer le corps gras utilisé et s’intégrer à un régime faible en gras saturé. De plus, lorsque gardée trop longtemps (18 semaines), son contenu en phytostérol diminue et ce, de façon plus marquée lorsqu’elle est gardée à température pièce (23%) qu’au réfrigérateur (30%).  Il est donc préférable de renouveler le produit souvent.
Au sujet des yogourts, ceux qui en sont enrichis en renferment 1 g par portion d’environ 100 ml.


Certains jus de fruits et jus de légume enrichis qui sont présentement disponibles sur le marché en renferment 1 g pour 250 ml de jus. Toutefois, comme ce ne sont pas des aliments qui renferment des matières grasses (à l’inverse du yogourt ou des margarines), les jus ne semblent pas avoir un effet comparable aux autres aliments enrichis.
 

Il existe maintenant des études qui prouvent que les phytostérols en capsule (contenant 2g de phytostérols) sont aussi efficaces que les produits enrichis de phytostérols pour diminuer le taux de mauvais cholestérol.

 

Plus récemment, une étude américaine démontrait que le lait de vache à 2% de matière grasse enrichi de la même quantité de phytostérol, mais sous forme de triglycérides recristallisés (TRP), aurait un effet plus puissant que les autres aliments enrichis de phytostérols. Il aurait aussi la propriété de diminuer certains marqueurs inflammatoires et l’apoliprotéine B dont des taux élevés sont aussi associés aux maladies cardiovasculaires. Ces études étant très nouvelles, aucun lait enrichi de TRP n’est encore sur le marché. 


La population particulièrement visée par ces produits enrichis en phytostérols sont donc les personnes au prise avec l’hypercholestérolémie, celles à risques ou souffrant de maladies cardiovasculaires, de même que les personnes diabétiques. Par ailleurs, une consommation de 2 à 3 g par jour de phytostérols s’avère sans danger pour toute la population en général, incluant les femmes enceintes. Toutefois, les études indiquent qu’un apport de plus de 3 g par jour de phytostérols n’apporterait pas d’effets bénéfiques supplémentaires.

 

Dernière modification :