Hygiène et salubrité

Les poêles antiadhésives sont cancérigènes

FAUX. Les poêles antiadhésives ne sont pas cancérigènes si on les utilise adéquatement et si on les remplace une fois abîmées.

Cette question refait souvent surface dans les médias. En décembre 2005, la multinationale Dupont a été accusée par l’Agence de protection de l’environnement des États Unis (EPA) d’avoir caché les dangers de l’acide perfluoro-octanoïque, composant utilisé dans la fabrication du téflon.


L’acide perfluoro-octanoïque

La fabrication du revêtement antiadhésif de nos ustensiles de cuisine requiert entre autres l’utilisation de l’acide perfluoro-octanoïque (APFO). Cet acide a été reconnu par l’Agence de protection de l’environnement des États-Unis (EPA) comme étant un cancérigène probable chez le rat.

Toutefois, rien n’indique à l’heure actuelle que ce soit le cas chez l’humain. De plus, nous savons que l’APFO ne demeure pas dans les produits après leur fabrication. Selon Santé Canada et l'Agence de protection de l'environnement des États-Unis, l’utilisation des ustensiles antiadhésifs ne présente aucun risque d’exposition à l’APFO.


Utilisons nos poêles antiadhésives adéquatement

Selon Santé Canada, le revêtement antiadhésif qui recouvre certaines de nos poêles ne présente aucun risque d’exposition, tant et aussi longtemps qu’il n’est pas chauffé à plus de 350 °C.

En effet, s’il est exposé à une telle température, l’enduit antiadhésif peut se détériorer et laisser s’échapper des vapeurs irritantes ou mêmes toxiques.

Pour éviter ces émanations, voici quelques petits conseils :

 

  • Éviter d’utiliser les ustensiles antiadhésifs sous le gril. De plus, pour cuisiner des aliments au four ou sur la cuisinière, éviter les températures de plus de 350 °C. À titre indicatif, les huiles végétales se mettent à fumer entre 227 °C et 232 °C.
  • Ne jamais laisser les ustensiles antiadhésifs sans surveillance dans le four ou sur l’élément chauffant de la cuisinière, surtout s’ils sont vides. En effet, ceux-ci se réchauffent plus rapidement lorsqu’ils ne contiennent pas d’aliments. Selon des tests effectués par le Environment Working Group, la température d’une poêle antiadhésive vide laissée sur le rond d’une cuisinière électrique atteint 380 °C en 3 min 20 s.
  • Remplacer les ustensiles s’ils sont abîmés ou s’ils ont perdu leurs propriétés antiadhésives. Les émanations toxiques s’amplifient lorsque le revêtement de la poêle s’est détérioré.

 


Bref, les ustensiles de cuisine antiadhésifs sont loin d’être à déconseiller. Leur utilisation peut même se révéler bénéfique pour notre santé. En effet, ils nous permettent de réduire la quantité de matières grasses utilisée pour la cuisson. Il en revient donc à nous de nous en servir adéquatement!

 

Dernière modification :