Santé digestive

Les probiotiques préviennent la diarrhée causée par les antibiotiques chez les enfants

 

La prise d’antibiotiques cause de la diarrhée chez 11 à 40 % des enfants. Le microorganisme le plus souvent responsable est la bactérie C. Difficile. Par contre, la sévérité des diarrhées est souvent de légère à modérée et nécessite rarement une hospitalisation. Pour prévenir cela, les scientifiques mettent beaucoup d’espoir sur les probiotiques…

Saviez-vous que plus de 400 souches de bactéries différentes cohabitent dans le tube digestif?

Ces bactéries, bonnes et mauvaises, participent à votre équilibre intestinal.

 

La prise d’antibiotiques perturbe l’équilibre naturel entre les « bonnes » et les « mauvaises » bactéries présentes dans l’intestin. Les mauvaises bactéries se multiplient et peuvent provoquer des crampes et de la diarrhée. La diarrhée peut survenir dès le début du traitement et jusqu’à 2 mois après la fin de celui-ci.

Les probiotiques sont des bonnes bactéries ou des levures. Les scientifiques croient qu’en consommant des aliments ou des suppléments contenant des probiotiques, il est possible de ramener un équilibre entre les bonnes et les mauvaises bactéries et ainsi éviter les effets secondaires des antibiotiques. Mais tout n’est pas si simple…


Probiotiques 101

  • Les probiotiques sont des bactéries ou des levures que les fabricants ajoutent à leurs produits. Ils aident les bactéries de votre intestin à exécuter leurs tâches plus efficacement et ils prennent la relève lorsque celles-ci ont trop de travail.
  • Il existe plusieurs souches différentes de probiotiques comme Bifidobacterium, Lactobacillus plantarum,  Lactobacillus acidophilus et Saccharomyces boulardii . Chaque probiotique possède des propriétés différentes. Tous les probiotiques ne sont donc pas susceptibles de prévenir les diarrhées. En plus, la combinaison de probiotiques différents peut soit altérer leurs propriétés ou en augmenter l’effet. De ce fait, on ne peut prédire l’effet des produits qui combinent des probiotiques, car il n’y a souvent pas d’étude sur l’effet de ces combinaisons.
  • Les probiotiques sont des organismes très fragiles : ils doivent d’abord survivre au procédé de transformation et d’entreposage des aliments dans lesquels ils sont ajoutés et ensuite résister aux conditions difficiles de notre tube digestif en quantité suffisante pour exercer ses effets. Par conséquent, ce n’est pas parce qu’un produit est vendu « avec probiotiques » que ces derniers arriveront à bon port en quantité suffisante.
  • Les probiotiques ne colonisent pas l’intestin; ce sont des résidents temporaires. Et les données actuelles ne peuvent démontrer hors de tout doute que les probiotiques provenant des suppléments ou des aliments demeurent dans l’intestin. Il est possible que les probiotiques passent tout droit dans les selles ou qu’ils ne soient pas capables de s’y multiplier. Selon certaines études, pour bénéficier des probiotiques, il faudrait en consommer tous les jours.

 


Ce qu’en dit la science…

 

À ce jour, plus de 500 articles scientifiques se sont penchés sur les effets des probiotiques en prévention ou en traitement des diarrhées liées aux antibiotiques chez les enfants. Toutefois, selon une revue de cette littérature menée par le très réputé groupe Cochrane en 2011, seulement 16 études rencontraient tous les critères de rigueur scientifique attribués aux études de catégorie « Or ».

Les résultats de ces seize études sont très positifs : les souches de probiotiques étudiées (Lactobacillus GG, Saccharomyces boulardii, Streptococcus  Thermophilus, Lactococcus spp., Leuconostoc cremoris et Bifidobacterium  lactis , seules ou en combinaison ), prises à haute dose (≥ 5 milliards d’unités formant des colonies), aident à prévenir la diarrhée chez les enfants traités à l’aide d’antibiotiques. Toutefois, ces résultats proviennent de l’analyse des données émanant uniquement des participants ayant complété l’étude. Or, lorsque dans l’analyse statistique on tient compte de tous les participants, y compris ceux qui ont quitté l’étude en cours de route (pour malaises ou inconforts, par exemple), les bienfaits des probiotiques s’estompent. Le rôle de l’âge du patient dans l’effet protecteur des probiotiques semble aussi incertain, car les études qui existent jusqu’à maintenant sont contradictoires dans leur conclusion.

 

Le groupe Cochrane a aussi réalisé une méta-analyse en 2013 sur l’effet des probiotiques sur la prévention des diarrhées à C.Difficile plus spécifiquement suite à la prise d’antibiotiques chez les enfants. Se basant sur 23 études différentes, le groupe conclut que les probiotiques (indépendamment de la souche et de la dose) ont un effet préventif modéré sur le développement de ces diarrhées. Il est à noter que jusqu’à maintenant, aucun effet indésirable n’a été rapporté suite à l’utilisation des probiotiques chez les enfants avec un système immunitaire normal.

 

En regard de ces résultats, si l’on considère le fait que les diarrhées sévères associées aux antibiotiques chez les enfants représentent seulement une minorité, il ne convient pas encore de suggérer d’emblée de donner des probiotiques chez les enfants débutant une antibiothérapie.  D’autres études devront préciser les souches de probiotiques, les doses, les différences selon l’âge de l’enfant, la durée de la prise de probiotiques et le moment idéal pour commencer à prendre des probiotiques afin de maximiser l’effet des probiotiques. 

 

Dernière modification :