Cancer

Les protéines du petit lait améliorent les fonctions du système immunitaire

Valeur de l'affirmation : 1
0 : Non fondée
1 : Peu probable
2 : Probable
3 : Fondée

Le petit-lait (ou lactosérum) est le liquide qui se sépare du lait de vache lors de la fabrication du fromage. Il est constitué d’eau, de lactose, de sels, de vitamines, de minéraux et de différentes protéines de haute qualité, dont les cinq plus importantes représentent 85% des protéines du petit-lait.

 

Beaucoup de bienfaits, mais pas chez les humains

 

Beaucoup d’études se sont intéressées à l’influence des protéines du petit-lait sur la fonction immunitaire. Parmi les bienfaits allégués des protéines du petit-lait sur le système immunitaire se trouvent :

 

  • Protection contre certains types de cancers
  • Stimulation du système immunitaire
  • Protection contre certains virus et bactéries
  • Diminution de la réponse immunitaire dans les cas de maladies inflammatoires

 

Toutefois, la plupart des études ont été effectuées sur des cellules isolées en laboratoire ou sur des animaux. De plus, ces résultats ont parfois été trouvés en isolant ou en modifiant certaines protéines du petit-lait et en administrant des doses massives, peu représentatives de la réalité.

 

Bien qu’elles soient nécessaires pour paver la route vers d’autres études plus significatives d’un point de vue clinique, elles ne sont pas représentatives de l’ingestion de protéines de petit-lait chez l’être humain. Il n’est donc pas possible d’extrapoler ces  bienfaits à l’organisme humain dans toute sa complexité.

 

Quelques pistes intéressantes

 

De par leur structure, les protéines du petit-lait aident notre corps à fabriquer une molécule appelée glutathion (GSH), un antioxydant puissant qui défend les cellules contre le stress oxydatif. Les protéines du petit-lait peuvent augmenter le niveau de glutathion dans le sang. Bien que ces résultats semblent prometteurs, il n’a pas encore été prouvé que l’augmentation du glutathion puisse améliorer les fonctions du système immunitaire.

 

Des chercheurs ont testé l’efficacité des protéines de petit-lait à augmenter l’immunité de personnes âgées ayant reçu un vaccin contre la pneumonie. Les personnes ayant reçu les protéines de petit-lait ont développé plus d’anticorps à la suite du vaccin. Encore une fois, ces résultats semblent prometteurs, mais seulement 17 personnes participaient à cette étude. Il faudra attendre que ces résultats se répètent chez plus de gens avant de pouvoir conseiller la prise de protéines de petit-lait dans ce contexte.

 

Une revue systématique de la littérature a démontré que, comparativement aux bébés nourris avec des laits maternisés conventionnels, les bébés nourris avec des laits maternisés ne contenant que des protéines de petit-lait hydrolysées avaient moins de risques de développer des dermatites atopiques, soit une maladie allergique touchant la peau.

 

En résumé

 

Bien que plusieurs études montrent des pistes intéressantes de l’effet des protéines de petit-lait sur le système immunitaire, il faudra attendre d’avoir des études de meilleur qualité qui se font chez les humains avant de pouvoir conseiller la prise de ces protéines.

Dernière modification :