Temps des fêtes

Maux de ventre? Pas à Noël!

Le temps des fêtes étant propice aux excès, certains symptômes gastro-intestinaux jusqu’alors absents ou peu fréquents, peuvent apparaître et venir perturber les festivités. Reflux gastriques, ballonnements, épisodes de constipation ; la face cachée de Noël dont on ne parle pas autour de la table. Des conseils pour les prévenir.

 

En général, durant cette période, plusieurs facteurs peuvent contribuer à l’apparition de désordres gastro-intestinaux :

on mange davantage d’aliments très sucrés ou gras

on boit plus d’alcool qu’à l’habitude

on fait moins d’activité physique

et on s’hydrate moins bien.

 

Comment faire pour éviter que ces symptômes viennent assombrir nos festivités ?

 

En ce qui concerne la constipation, on peut la prévenir en tentant de maintenir nos apports en fibres. En dehors des repas festifs, on en profite pour faire le plein de fruits et de légumes et on mise sur les produits céréaliers à grains entiers. Pensez aussi aux légumineuses, si elles n’ont pas tendance à vous causer des ballonnements. De plus, veillez à bien vous hydrater et à faire de l’activité physique entre deux parties de cartes.

 

Pour plus de recommandations pour prévenir la constipation, consultez notre article Favorisez votre régularité.

 

Parlons maintenant de ballonnements. Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine de cet inconfort. Parmi ceux pouvant être associées au temps des fêtes, on pense à une alimentation riche en matières grasses, des repas copieux ainsi qu’un horaire de repas chamboulé. De plus, la constipation peut aussi être la source de ce mal. 

 

Pour limiter l’apparition de tels symptômes, on évite de sauter des repas et on essaie d’être à l’écoute de nos signaux de faim pour éviter de trop manger ou encore de se priver en vu d’un repas substantiel à venir. On peut aussi restreindre notre consommation de certains aliments ayant tendance à causer des ballonnements comme les légumes crucifères (brocolis, chou-fleur, chou), les légumineuses ainsi que certains autres légumes tels l’oignon et le maïs.

 

Durant la période des fêtes, plusieurs personnes vont également souffrir de reflux gastriques, communément appelés brûlements d’estomac. Ce mal survient lorsque des aliments acides de l’estomac remontent et créent une sensation de brûlure au contact de la paroi de l’œsophage. Ce phénomène se produit lorsque la barrière entre l’œsophage et l’estomac n’est plus étanche et lorsque qu’une trop grande pression s’exerce sur l’estomac.

 

Tout comme les autres symptômes mentionnés précédemment, une panoplie de facteurs peuvent engendrer des reflux gastriques. Voici une liste des plus fréquents :

 

  • Les aliments gras (aliments en croûte, pâte feuilletée, charcuteries, etc.)
  • L’ alcool
  • La cigarette
  • Le chocolat, thé, café ou menthe
  • Des vêtements ajustés au niveau du ventre
  • La constipation.
  • Un délai trop court (moins de 2 heures) entre la fin du repas et le coucher.

 

En terminant, les symptômes gastro-intestinaux étant des maux assez variables d’une personne à l’autre, adaptez votre alimentation en fonction de votre tolérance individuelle. Vous verrez, en appliquant quelques conseils et en étant à l’écoute de votre corps, vous profiterez mieux de cette période festive.

Dernière modification :