Cancer

Mode de vie et risques de cancer du sein

Il y a beaucoup de confusion en ce qui a trait aux effets qu’ont les habitudes de vie sur le risque de développer le cancer du sein. Quels sont les facteurs importants : le régime alimentaire, l’activité physique, le stress?

 

Plusieurs facteurs jouent un rôle dans le développement du cancer du sein : l’histoire familiale, les hormones, le vieillissement, etc. De plus, les scientifiques ont longtemps soupçonné que le mode de vie est un facteur de risque important. Toutefois, ils n’ont pu identifier précisément quelle composante des habitudes de vie était la plus influente.
 

 

 

 


 

Le cancer du sein en statistiques

Le cancer du sein est le type de cancer qui frappe le plus chez les femmes. Au cours de sa vie, une femme sur neuf risque d’être atteinte du cancer du sein. En 2005, seulement au Québec, on estime à 5800 le nombre de nouveaux cas de cancer du sein.

 


Le régime alimentaire a-t-il une influence sur la prévention du cancer du sein?


Les gras dans l’alimentation


Pendant de nombreuses années, on a pensé qu’un apport élevé en gras était l’une des composantes des habitudes de vie qui contribuait le plus aux risques de développer le cancer du sein. Maintenant, on croit plutôt que l’apport en gras peut jouer un rôle, mais qu’il n’est pas le seul, ni le plus important. Toutefois, de récentes recherches suggèrent qu’un régime alimentaire faible en gras diminuerait le risque de récidive du cancer du sein.

De plus, il semble que les facteurs de risques varieraient en fonction des changements hormonaux que vivent les femmes (préménopause vs post-ménopause). À titre d’exemple, une alimentation riche en gras saturés pourrait contribuer à près du quart des cas de cancer du sein survenant chez les femmes post-ménopausées. Cependant, l’apport en gras saturés ne semble pas contribuer de façon importante au risque de cancer du sein survenant avant la ménopause.




L’alcool

Les études sont unanimes et établissent un lien entre la consommation d’alcool et le risque de cancer du sein. Plus la consommation d’alcool est élevée, plus les risques le sont, et ce, peu importe le stade hormonal de la femme. Pour une santé optimale, les femmes ne devraient pas prendre plus d’une consommation d’alcool par jour.


Poids

Après la ménopause, il semble que les femmes qui prennent du poids ou qui présentent un surplus de poids soient plus à risque de développer un cancer du sein.


Activité physique

Le niveau d’activité physique serait aussi un facteur de risque. La sédentarité à l’âge adulte contribuerait à près du tiers des cas de cancer du sein, particulièrement avant la ménopause. Il est donc recommandé de faire 30 minutes d’activité physique par jour (marche, danse, course, yoga, pilates, etc.) afin de diminuer nos risques de développer un cancer du sein.

 


 

Quelques conseils pour réduire votre consommation de gras saturés :

 

  • Choisissez l’huile d’olive et de canola pour la cuisson et des huiles riches en gras polyinsaturés (l’huile de noix ou de lin) pour vos vinaigrettes.
  • Enlevez le gras visible de la viande avant la cuisson.

  • Optez pour des coupes de viande maigres.

  • Choisissez des modes de cuisson qui ne requièrent pas l’ajout de gras, par exemple le grillage, le rôtissage et le pochage.

  • Dans vos desserts, réduisez de moitié la quantité de gras initiale ou encore remplacez ce gras par des compotes de fruits.

  • Dans vos sauces, remplacez la crème par du lait évaporé, du fromage cottage ou de la ricotta.

 

 


En somme…

Un mode de vie sain ne nous garantit pas que l’on ne développera pas un cancer du sein. Toutefois, on met toutes les chances de notre côté en adoptant de bonnes habitudes! Une chose est certaine, de saines habitudes de vie améliorent l’état de santé général et diminuent les risques de développer d’autres maladies chroniques comme les maladies cardio-vasculaires et le diabète.

 

Dernière modification :