Cuisine maison

Offrez-lui des fleurs pour…manger!

Quoi de mieux pour décorer une assiette que des fleurs fraîchement cueillies du jardin ? Pouvoir les manger ! Celles qu’on voit le plus souvent sont les violettes et les capucines, mais il en existe plusieurs autres. Apprenez à les découvrir pour ajouter de la couleur dans vos assiettes.

 

En vedette : la violette et la capucine

 

La violette, que l’on connaît tous a conquis le cœur des gastronomes. Ils recherchent particulièrement ses fleurs lorsqu’elles viennent tout juste d’éclore. Les pensées, de la même famille que les violettes, font également partie des fleurs comestibles. On reconnaît la saveur des violettes par leur goût délicat.

 

La capucine, aussi bien connue comme plante décorative, gagne de la popularité en gastronomie. On la reconnaît par son goût plutôt piquant apparenté à celui du cresson. D’ailleurs, elle a déjà porté le nom de « cresson des Indes » à cause de son goût et de son origine de l’Amérique du Sud que l’on avait confondu avec les Indes lors de la découverte de ce continent.

 

Autres variétés à découvrir

 

Les œillets pour leur saveur très parfumée rappelant la muscade et parfois même la vanille. Il existe une grande variété d’œillets, mais seulement quelques variétés sont intéressantes en cuisine

 

  • œillet deltoïde (Dianthus deltoïde)
  • œillet de chine (Dianthus chinensis)
  • œillet mignardise (Dianthus plumarius)
  • œillet commun ou l’œillet de fleuriste (Dianthus caryophyllus)

 

Les fleurs de courgettes ont un goût subtil et délicat rappelant celle de la courgette elle-même

 

Le Phlox, qui a un goût un peu épicé, se marie très bien à vos recettes.

 

Où se procure-t-on ces fleurs ?

Vous pouvez cultiver ces fleurs chez vous, ce qui vous permet de les cueillir et de les servir au summum de leur fraîcheur. Si vous préférez les acheter, il faut éviter les pépinières puisque ces fleurs peuvent contenir des produits de synthèse, tels que certains pesticides, qui ne sont pas destinés à la consommation humaine. On opte plutôt pour celles vendues en épiceries fines, dans les marchés publics, ou les boutiques spécialisées. Il est également possible de s’en procurer dans les herboristeries sous forme séchée. 


Comment les conserve-t-on ?

Vu la fragilité de leurs feuilles et de leurs fleurs, il est préférable de les consommer la journée même de la cueillette ou de l’achat. Sinon, au réfrigérateur, elles se conserveront quelques jours.


Comment les cuisiner ?

On cuisine les feuilles et les fleurs de violette fraîches, séchées ou encore confites. On les mange en salades, en pâtisseries et, pourquoi pas, pour décorer une boisson. La douce saveur de ses fleurs est idéale pour parfumer vos plats préférés. Les pétales des œillets et de phlox peuvent être cuisinés de la même façon. Les fleurs de courgette peuvent être farcies, cuisinées en omelette ou en salade. Les jeunes feuilles et les fleurs de capucine ajouteront une touche piquante au goût de vos salades. Un truc ? Déposez-les sur la salade après avoir ajouté la vinaigrette, afin que les fleurs ne s’imbibent pas d’huile.

 

En décoration, les fleurs embellissent tous vos repas. On peut aussi utiliser les boutons floraux et les fruits verts, encore tendres, en confits pour remplacer les câpres.

 

Côté vitamine

Bien qu’on ne connaisse pas encore bien leur profil nutritionnel, les fleurs comestibles restent très intéressantes pour les sens. Elles mettent de la couleur dans nos assiettes, parfument à leur façon les mets les plus classiques, toutes de bonnes raisons de les utiliser !

Dernière modification :