Ostéoporose

Ostéoporose : les hommes aussi en souffrent

Saviez-vous que les hommes sont de 2 à 3 fois plus à risque que les femmes de décéder à la suite d’une fracture du fémur? Bien qu’ils souffrent généralement beaucoup plus tard de l’ostéoporose, les hommes ont tout aussi avantage à prévenir, dès le plus jeune âge, cette maladie dite silencieuse.

L’ostéoporose, qui veut dire os poreux, est une maladie qui affaiblit les os et augmente les risques de fractures. Elle est causée par une perte importante des matériaux de base qui composent les os : les minéraux.

L'ostéoporose se développe lentement et silencieusement, sans qu'on éprouve aucun symptôme. Pendant des années, les os peuvent se fragiliser, et ce, sans émettre aucun signe avant-coureur. C’est malheureusement souvent une fracture du poignet, de la hanche ou des vertèbres qui trahit la présence de cette maladie.


Des os d’hommes

Jusqu’à l’âge d’environ 25 ans, les os se développent et augmentent en densité. Mais après 30 à 35 ans, les os commencent tranquillement à s’effriter : de 0,5 à 1 % de la masse osseuse est ainsi perdue chaque année.

La génétique a permis aux hommes de se former des os plus gros et plus longs pendant l’enfance, l’adolescence et le début de l’âge adulte. Leur masse osseuse est de 10 à 12 fois plus importante que celle des femmes. Les hommes bénéficient donc d’une longueur d’avance (environ 10 ans) sur les conséquences néfastes de l’effritement.



L’ostéoporose ne pardonne pas

Toutefois, il a été observé qu’après 75 ans le nombre de cas d’ostéoporose chez les hommes augmente en flèche! Et avec les populations de plus en plus vieillissantes qu’enregistrent les pays développés, le nombre d’hommes souffrant d’ostéoporose risque d’être encore plus important dans les années à venir.

Mais est-ce un avantage de ne souffrir d’ostéoporose qu’une fois passé 75 ans? Pas du tout. À cet âge, l’organisme est souvent moins efficace à réagir lorsqu’il subit un traumatisme comme une fracture. D’autres maladies sont également parfois présentes au dossier médical. Les conséquences de l’ostéoporose sont alors plutôt sombres…

Après une fracture, plus de la moitié des hommes nécessitent de l’aide pour marcher et ils ressentent beaucoup de douleur. Le tiers de ceux-ci doit déménager dans une résidence pour personnes âgées. Et de 2 à 3 fois plus d’hommes que de femmes sont à risque de décéder à la suite d’une fracture du fémur.

 

 

L’ostéoporose masculine en chiffre

 

  • Au Canada, un homme de 50 ans et plus sur 8 souffre d’ostéoporose.
  • Environ 30 % des fractures de la hanche surviennent chez les hommes.

  •  Les experts estiment que près d’un homme de 60 ans sur 3 présenteront une fracture liée à l’ostéoporose avant la fin de leur vie.

 

 



Facteurs de risque

Chez l’homme, l’âge et l’hérédité sont les principales causes de l’ostéoporose. Toutefois, de 30 à 60 % des cas d’ostéoporose sont associés à un ou à plusieurs des facteurs suivants :

 

 

  • Une exposition prolongée à certains médicaments (ex. : stéroïdes, anticonvulsifiants, traitements pour certains cancers, antiacides contenant de l’aluminium);
  • Des maladies chroniques touchant les reins, les poumons, l’estomac, les intestins et les taux d’hormones;
  • Un faible taux de testostérone (hormones sexuelles mâles);
  • Le tabagisme;
  • L’ethnicité (les caucasiens semblent présenter de plus grands risques);
  • Une consommation excessive d’alcool;
  • Un apport insuffisant en calcium et en vitamine D;
  • La sédentarité.


Prévenir l’ostéoporose

Bien qu’il ne soit pas possible d’éliminer tous les facteurs de risque, certaines modifications au style de vie peuvent vous aider à prévenir l’ostéoporose :

1. Pratiquez régulièrement des activités qui créent une pression sur les os et les articulations (marche rapide, tennis, entraînement de boxe, etc.) et qui obligent votre corps à travailler contre la force de gravité (poids, ressorts, etc.).

2. Assurez-vous de consommer suffisamment de calcium et de vitamine D.

Le Guide alimentaire canadien recommande aux hommes de moins de 50 ans de consommer 2 portions de laits et substituts par jour, dont 500 ml (2 tasses) de lait.

Quant aux hommes de 50 ans et plus, chaque jour, ils devraient consommer 3 portions de laits et substituts, dont 2 portions (de 250 ml ou 1 tasse) de lait, et prendre un supplément de vitamine D de 400 UI.

3. Tous devraient cesser de fumer.

4. Tous devraient consommer de l’alcool avec modération.

 



 

 

Dernière modification :