Légumes et fruits

Pastèque, melon miel et compagnie

Les melons appartiennent à la famille des cucurbitacées, tout comme les courges, les courgettes, les concombres et les citrouilles. Ils poussent comme les courges, mais nécessitent plus de chaleur et d’ensoleillement. Au Québec, on consomme surtout de la pastèque, du melon brodé et du melon miel. Peu importe celui que vous mettez dans votre panier, vous faites le plein de nutriments.

 

La pastèque

La pastèque serait originaire d’Afrique. Sa chair friable, qui la distingue des autres melons, s’explique par son contenu particulièrement élevé en eau. Celle-ci représente 92 % à 95 % de son poids. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle est communément appelée « melon d’eau ».

Il existe plus de 50 variétés de pastèques, la plupart affectionnant les climats chauds. La Chine, la Turquie, l’Iran et les États-Unis en sont les quatre plus grands producteurs. Certaines variétés croissent toutefois dans un climat tempéré comme le nôtre. Le melon d’eau du Québec se retrouve sur nos étalages du début août à la mi-septembre.


Valeur nutritive de la pastèque

Le melon d’eau est le fruit hydratant par excellence! Dans les pays chauds, il joue d’ailleurs un rôle de premier plan lorsque l’eau vient à manquer ou qu’elle est polluée. Et ce n’est pas parce qu’il est plein d’eau qu’il n’est pas nourrissant pour autant! Il renferme des quantités appréciables de nutriments, notamment de la vitamine C, du potassium et des caroténoïdes, ces pigments responsables des couleurs jaune, orangée et rouge des fruits et légumes. Le caroténoïde le plus abondant dans le melon d’eau est le lycopène. En plus d’être à l’origine de la belle couleur rouge du fruit, le lycopène est un puissant antioxydant. Il est abondamment étudié, entre autres, pour son rôle probable dans la protection contre divers cancers, dont celui de la prostate. Notons que le melon d’eau est l’aliment le plus riche en lycopène après les aliments à base de tomate cuite (sauce, pâte et jus). Il renferme aussi des bêta-carotènes, un autre caroténoïde, mais en moins grande quantité.

 

 

  Melon d’eau
1 tasse, en dés (250 ml ou 150 g)
Énergie 54 kcal
Protéines 1 g
Glucides 12 g
Lipides 1 g
Fibres alimentaires 1 g
Lycopène 7 à 17 mg
Bêta-carotène 0,5 mg
Folates 5 ug
Vitamine C 12 mg
Potassium 170 mg



Le melon brodé


Ce que nous appelons de façon erronée « cantaloup » est en fait un melon brodé. Le véritable cantaloup est nommé ainsi parce qu’il était cultivé, à l’origine, au domaine des papes à Cantalupo en Italie. Sa chair est orangée, comme celle du melon brodé, mais ses côtes sont plus marquées. La variété la plus cultivée est le charentais, très répandu sur les étalages français, mais beaucoup moins en Amérique du Nord.

Le melon brodé doit son nom aux lignes sinueuses qui parcourent son écorce et qui rappellent des broderies. Il est rond et généralement dénué de côtes, quoiqu’il existe maintenant plusieurs hybrides qui combinent les caractéristiques du melon brodé et du cantaloup. Sa chair est orangée et sucrée. La saison du melon brodé québécois commence en même temps que celle du melon d’eau, soit au début août, et s’achève à la fin septembre.

Valeur nutritive du melon brodé

En plus d’être l’un des fruits les plus riches en vitamine C, le melon brodé renferme de bonnes quantités de potassium, de folates et de caroténoïdes. Cependant, à la différence du melon d’eau, une grande partie de ces caroténoïdes se trouve sous forme de bêta-carotène. Dans l’organisme, celui-ci est transformé en vitamine A, laquelle favorise la vision nocturne.


  Melon brodé
1 tasse, en dés (250 ml ou 160 g)
Énergie 54 kcal
Protéines 1 g
Glucides 13 g
Lipides 0 g
Fibres alimentaires 1 g
Lycopène 0 mg
Bêta-carotène 3,2 mg
Folates 34 mcg
Vitamine C 59 mg
Potassium 427 mg

 


Le melon miel Honeydew

Le melon miel Honeydew a une écorce vert pâle qui devient jaune crème en mûrissant. Sa chair est verte et très sucrée.

Valeur nutritive du melon miel

Le melon miel est moins riche en caroténoïdes que le melon d’eau et le melon brodé. Par contre, son contenu en folates est très élevé.


  Melon miel Honeydew
1 tasse, en dés (250 ml ou 170 g)
Énergie 61 kcal
Protéines 1 g
Glucides 15 g
Lipides 0 g
Fibres alimentaires 1 g
Lycopène 0 g
Bêta-carotène 0,05 mg
Folates 55 mcg
Vitamine C 45 mg
Potassium 388 mg



Quelques précautions lors de la conservation et de la préparation

Les melons seraient plus nutritifs à la température de la pièce. En effet, une équipe de chercheurs a démontré que, conservé à la température ambiante, le melon d'eau voit ses teneurs en lycopène et en bêta-caroténe se décupler. Entreposé à 21°C, il renfermait 25% plus de lycopène et 95% plus de bêta-carotène qu'entreposé à des températures plus froides. Une fois bien mûrs, les melons peuvent quand même être entreposés au réfrigérateur de 2 à 3 jours.

Avant de couper les melons, certaines précautions doivent être prises afin d'éviter l'introduction de bactéries à l'intérieur du fruit. En effet, les melons peuvent être contaminés par des bactéries (la salmonelle par exemple) à tout moment entre leur développement et leur consommation. Cela s'applique notamment pour le melon brodé en raison de son écorce réticulée qui favorise l'accumulation de bactéries. À cet effet, Santé Canada recommande donc de:

 

  • jeter les melons meurtris ou pourris,
  • se laver les mains à l'eau froide et au savon avant et après la manipulation d'un melon,
  • bien frotter la surface du melon à l'eau chaude à l'aide d'une brosse à légumes propre avant de couper un melon afin d'éliminer les bactéries du sol,
  • laver à l'eau chaude et au savon tout article de cuisine qui a été en contact avec le melon.

Si un melon coupé demeure plus de 2 heures à température ambiante, Santé Canada recommande de le jeter pour éviter tout risque d'intoxication alimentaire.

S’aventurer en terrain moins connu

Le melon d’eau, le melon brodé et le melon miel sont maintenant des habitués de nos paniers d’épicerie. Mais ils ne sont en fait qu’une parcelle du vaste monde des melons. Voici quelques savoureuses suggestions à découvrir.

D’abord, le Juan Canari, ou melon brésilien, que vous avez peut-être déjà vu sur les étalages. De forme oblongue, son écorce est lisse et de couleur jaune canari. Sa chair blanchâtre, légèrement rosée près de la cavité centrale, est très savoureuse et parfumée lorsqu’elle est bien mûre. Le Crenshaw a l’écorce dorée et la chair orangée. Il se distingue par sa saveur légèrement épicée. Le Casaba, à l’écorce jaune et ridée, a une chair blanchâtre et crémeuse, mais qui est souvent moins parfumée que celle des autres melons. Enfin, dernière suggestion, le Santa Claus ou Christmas, qui ressemble à un petit melon d’eau, mais qui est de forme très allongée. Son écorce est dorée et striée de noir et de vert. Sa chair est vert pâle et sa saveur rappelle celle du melon miel.

Sur ce, bonne dégustation!

 

 

Dernière modification :