Végétarisme

À chacun son type de végétarisme

À la base de l'alimentation végétarienne se retrouvent des végétaux en abondance. Des produits laitiers et des œufs pour certains, mais jamais de viande. Extenso effectue un tour de table sur les différents types de végétarisme…

 

Le végétalien (ou végétarien strict)
 

Dans son assiette: uniquement des végétaux (produits céréaliers, légumineuses, noix, graines, fruits et légumes).

Les végétaux fournissent des bons gras, des vitamines, des minéraux, des fibres et des antioxydants qui ont tous des effets bénéfiques sur la santé. Cela dit, le menu du végétalien est limité et peut mener à plusieurs carences s'il n’est pas bien planifié.

Le végétalien doit porter une attention particulière au fer, au calcium, à la vitamine D, à la vitamine B12 et aux gras oméga 3.


Le lacto-végétarien


Dans son assiette : des végétaux et toute la gamme des laits et substituts (lait, yogourt, fromage, etc.).

Les produits laitiers et les boissons végétales enrichies au menu des lacto-végétariens fournissent le calcium, la vitamine D et la vitamine B12 qui peuvent faire parfois défaut aux végétaliens.


Attention toutefois aux choix de produits laitiers : vous ne gagnerez rien côté santé si vous remplacez la viande par du fromage à la crème…


 


 

Le lacto-ovo-végétarien
 

Dans son assiette : des végétaux, des oeufs et toute la gamme des produits laitiers (lait, yogourt, fromage, etc.).

Le lacto-ovo-végétarien ajoute davantage de variété à son menu, minimisant ainsi les risques de carence nutritionnelle. Mais rappelez-vous, vous ne gagnerez rien si vos choix alimentaires laissent à désirer…


 

Le semi-végétarien
 

Dans son assiette : des végétaux, des œufs, des produits laitiers, de la volaille et du poisson d’élevage. Certains excluent la volaille de leur alimentation, on les appelle alors des pesco-végétariens. 

S'il y a un avantage à ce type de végétarisme, c'est la quantité de végétaux qu'il contient et le bon gras des poissons qu'on y retrouve. Et que ces éléments soient destinés à des végétariens ou non, ils constituent sûrement un des principes d’une saine alimentation.

 



Le flexitarien

Dans son assiette : Tout.

En fait, cette pratique vise à réduire significativement sa consommation de viande. En d’autres mots, c’est du végétarisme à temps partiel. Chaque personne détermine sa fréquence de consommation de viande. 

 

 

Dernière modification :