Cancer

Allaiter diminue les risques de cancer du sein

Valeur de l'affirmation : 2
0 : Non fondée
1 : Peu probable
2 : Probable
3 : Fondée

Allaiter apporte plusieurs bienfaits pour l’enfant, sur le plan tant physique qu’affectif. Parallèlement, la mère tire certains bénéfices de l’allaitement maternel.

 

Saviez-vous, par exemple, que l’allaitement maternel aide à prévenir le cancer du sein? C’est ce que conclut un groupe d’experts dans le domaine du cancer provenant de partout dans le monde.

 

Comptant environ 25 000 nouveaux cas par année au Canada, le cancer du sein est le cancer le plus répandu chez les femmes. Ceci signifie qu’en moyenne, pas moins de 67 femmes reçoivent un tel diagnostic chaque jour. Toutefois, il faut préciser que les antécédents personnels et familiaux constituent les principaux facteurs de risque de ce cancer.

 

Une protection pour la mère

À ce jour, une centaine d’études d’observation se sont penchées plus particulièrement sur le rôle de l’allaitement dans la prévention du cancer du sein. De ces études, la majorité observe un effet protecteur de l’allaitement sur ce type de cancer.

 

Voici les conclusions de deux revues rigoureuses de la littérature scientifique :

 

  • Les risques de cancer du sein diminuent de 3 % après un allaitement d’une durée de 5 mois.
  • Les risques diminuent de 4,3 % lorsque la durée de l’allaitement d’un ou de plusieurs enfants totalise 12 mois.


En d’autres mots, c’est le nombre total de mois d’allaitement qui compte et non le nombre d’enfants allaités. Pour bénéficier d’une protection minimale, l’allaitement doit durer au moins 5 mois.

 

À l’inverse, la consommation d’alcool et l’adiposité augmentent les risques de développer ce type de cancer. Ainsi, pour mettre toutes les chances de son côté, l’adoption de saines habitudes alimentaires et la consommation modérée d’alcool sont également de mise.

 

Même si les mécanismes sous-jacents ne sont pas encore complètement élucidés, certaines hypothèses sont avancées par les chercheurs. Un constituant du lait maternel qui semble particulièrement protecteur du cancer du sein est un complexe composé d’alpha-lactalbumine. En effet, certaines études suggèrent que ce composé pourrait induire la mort des cellules tumorales des tissus mammaires, sans affecter le développement des cellules normales. Allaiter permettrait donc d'éliminer du sein des cellules ayant subi des dommages et pouvant se transformer en cancer. Ainsi, plus la durée de l’allaitement est longue, plus l’effet protecteur est grand.

 

L’allaitement provoque également un arrêt des menstruations et une infertilité temporaire. Ces événements sont liés à une baisse de certaines hormones sexuelles, qui jouent également un rôle dans le développement du cancer du sein.

 

Le World Cancer Research Fund et l’American Institute for Cancer Research ont émis une série de 10 grandes recommandations pour prévenir le cancer, dont une portant sur l'allaitement.
 
Le groupe d'experts recommande l'allaitement exclusif pendant les 6 premiers mois et en complémentarité avec l'alimentation solide par la suite.

 

En plus d’une protection contre le cancer du sein, l’allaitement exclusif lors des premiers mois de vie procure de nombreux avantages aux mères : 

 

  • Facilite la perte de poids après l’accouchement : retour facilité au poids d’avant la grossesse.  
  • Réduit le risque d’anémie par manque de fer dû au retardement du retour des menstruations
  • Retarde le retour des menstruations
  • Facilite la relaxation par la sécrétion hormonale
  • S’avère économique et pratique : il n’y a rien à acheter, à préparer, à réchauffer ou à laver. 
  • S’avère écologique, car il ne produit aucun déchet.

 

Bébé aussi en retire des bienfaits

Renfermant plus de 200 composantes, le lait maternel constitue une matrice bioactive unique parfaitement adaptée aux besoins de l’enfant qu’il est impossible de reproduire de façon artificielle. Il fournit également tous les nutriments dont l’enfant a besoin pendant les premiers mois de sa vie.

 

Surtout, il se démarque des préparations commerciales pour nourrissons par son contenu en enzymes actives qui aident à digérer les aliments; en hormones qui favorisent la maturation du système digestif et immunitaire; en facteurs de croissance qui favorisent le développement des intestins; et en de nombreux facteurs antimicrobiens qui fournissent une protection contre les infections.

 

Ainsi, le lait maternel est l’aliment le plus complet qui soit pour bébé, et ce, jusqu’à l’âge de 6 mois. Aucun autre produit n’est aussi économique et ne peut fournir les mêmes avantages sur la santé des nourrissons. 

Dernière modification :