Enfants

Choisissez le bon poisson pour votre enfant

Le poisson regorge d’acides gras oméga-3 qui jouent un rôle important au niveau du cerveau et de la vue. Toutefois, certains poissons contiennent trop de contaminants pour des enfants en pleine croissance. Il faut donc bien choisir les types de poisson qu’on leur propose.

Le poisson fournit aux enfants une foule d’éléments nutritifs précieux, comme des protéines de haute qualité, du fer, de la vitamine D et des acides gras oméga-3.

Les acides gras oméga-3 retrouvés dans le poisson (DHA) sont les matériaux de base du cerveau. Comme le cerveau de l’enfant atteint sa taille adulte à 5 ou 6 ans, le poisson constitue un aliment important de son alimentation.

Mais les poissons contiennent aussi des contaminants, comme du mercure, en quantité variable. Pour réduire au minimum les risques liés au mercure tout en bénéficiant des vertus du poisson, choisissez avec précaution les poissons et les fruits de mer que vous servirez à vos enfants.


Servez-leur du poisson sans soucis

 

  • Ne leur offrez pas de requin, d’espadon, de tile, d’achigan, de brochet, de touladi (truite grise), de maskinongé, de doré de mer et de thon frais ou surgelé, car ces poissons prédateurs contiennent une concentration plus élevée de mercure.

 

  • Proposez des poissons et des fruits de mer à faible teneur en mercure, comme le saumon, la truite, les crevettes et la goberge.

 

  • Choisissez le thon pâle en conserve plutôt que le thon blanc. Limitez la consommation de thon blanc en conserve à 75 g par semaine pour un enfant de 1 à 4 ans et de 150 g par semaine pour un enfant de 5 à 11 ans.

 

 

  • Évitez de consommer la peau et le gras qui recouvre l’abdomen des poissons, puisque c’est à cet endroit que se concentre une partie des contaminants.
 


Le Guide alimentaire canadien recommande de consommer au moins deux repas de poisson chaque semaine. En suivant ces conseils, vos enfants tireront profit de tous les bienfaits du poisson de façon sécuritaire.

 

Dernière modification :