Santé dentaire

Est-ce un aliment cariogène ?

L’alimentation déséquilibrée constitue l’un des principaux facteurs de risque de l’apparition des caries dentaires, tout comme le tabagisme, la consommation excessive d’alcool, une hygiène de la bouche insuffisante ou inadéquate ainsi que certains facteurs sociaux.

 

Connaitre les causes alimentaires pour mieux reconnaitre les aliments cariogènes

 

La carie dentaire est une maladie caractérisée par la perte de minéraux dans l’émail des dents, cette carapace indispensable à la santé dentaire. Dans les cas les plus douloureux, elle se propage dans la dentine et la pulpe dentaire se retrouvant sous l’émail des dents.

 

Deux éléments essentiels participent à la formation d’une carie dentaire : le sucre et les bactéries se retrouvant dans la substance blanchâtre à la surface des dents, communément appelée la plaque dentaire. Ce cocktail abrasif entraine la production d’acide qui affaiblit l’émail des dents, ce qui peut entrainer la formation de caries.

 

Voici quelques questions à vous poser afin de repérer facilement les aliments et les boissons qui favorisent la carie dentaire:

 

1. L’aliment contient-il des glucides?

Si l’aliment contient essentiellement des lipides et des protéines, il n’est pas cariogène parce que les bactéries ne s’en nourrissent pas.

C’est pourquoi la viande, la volaille, le poisson, les œufs, les noix et les graines ne sont pas cariogènes, tout comme les matières grasses (huile, beurre, margarine).

Si, par contre, l’aliment contient des glucides fermentescibles, soit des glucides composés de courtes chaînes de molécules de sucre (comme le fructose ou le sucre de table), ce qui les rend facile à briser par les bactéries de la plaque dentaire, votre enquête doit aller plus loin.


2. L’aliment ou la boisson contient-il beaucoup de sucre ajouté? 

Connaissant mieux les causes des caries, vous savez maintenant que plus le sucre abonde dans l’environnement des bactéries, plus celles-ci produisent d’acide qui peut détruire l’émail des dents.

Le sucre existe sous deux formes: celui que l’on ajoute à des aliments ou à des boissons, comme le sucre blanc, la cassonade, le miel, la mélasse et le sirop d’érable, et celui que l’on retrouve naturellement dans les fruits, dans les produits laitiers et dans certaines céréales.

 

Les produits additionnés de sucres ajoutés sont les plus cariogènes étant donné qu’ils renferment une mine d’or de carburant pour les bactéries de la bouche, tout en contenant souvent peu d’éléments nutritifs protecteurs pour les dents. Or, les aliments renfermant naturellement des sucres (par exemple les fruits, le lait et le yogourt) ont une matrice nutritionnelle plus complexe.

 

Par exemple, les fruits entiers et les produits céréaliers à grains entiers renferment des fibres alimentaires. La mastication qu’ils requièrent  stimule ainsi la production de salive, qui neutralise l’acidité en bouche. De plus, les produits laitiers renferment une panoplie d’éléments nutritifs (calcium, vitamine D et phosphore, caséine, lipides) favorisant la santé dentaire.

 

Afin de prévenir les caries et divers problèmes de santé, consommez au maximum 10 % de l’énergie totale (en calories) sous forme de sucre ajouté, soit moins de 50 g de sucre par jour. 

 

Pour ce faire, optez de préférence pour des aliments peu transformés dont les cinq premiers noms figurant dans la liste des ingrédients ne sont pas des sucres, des termes finissant en « ose », des sirops, du miel, de la cassonade, de la mélasse ou toutes autres formes de sucre ajouté. 

  • Consommez avec modération les produits riches en sucre.
  • Évitez un contact fréquent et prolongé avec les dents.


Pour connaitre d’autres trucs pour réduire sa consommation de sucre, consultez notre article « Comment manger moins de sucre ? ».

 

3. S’agit-il d’un produit dans lequel de l’amidon est cuit à haute température? 

L’amidon contenu naturellement dans les pommes de terre, dans les pâtes ou dans le riz est un glucide complexe qui est peu cariogène en soi. Cependant, lorsqu’il subit certaines transformations industrielles, comme le raffinage ou la cuisson à haute température, il se transforme en petites chaînes de sucre appelées « dextrines », que les bactéries de la bouche peuvent alors facilement transformer en acide.

 

Dans ce cas, on qualifie le glucide de fermentescible au même titre que le sucre blanc, le miel ou le sirop d’érable,  étant donné qu’il procure facilement du sucre aux bactéries et favorise ainsi la carie. Lorsque du sucre est ajouté au produit, comme c’est le cas pour les biscuits de toutes sortes, les barres de céréales, etc., il devient encore plus cariogène.

Bref, ce sont les produits transformés, raffinés et cuits à haute température (ex. les céréales à déjeuner, les craquelins, les barres tendres, etc.) qui sont visés.
 

4. Est-ce un aliment ou une boisson acide?

Les boissons acides peuvent également causer l’érosion dentaire en diminuant le pH de votre bouche. Ce processus affaiblit l’émail et le rend vulnérable aux caries dentaires. C’est le cas de presque toutes les boissons autres que l’eau, le thé, et les tisanes… Les boissons gazeuses, avec ou sans sucre, contiennent d’ailleurs de l’acide phosphorique, une substance qui favorise l’érosion dentaire.

 

Notons toutefois que les fruits et légumes frais acides (ex. agrumes, tomates, pommes, légumes marinés, etc.) nécessitent une mastication lorsqu’ils sont consommés crus, ce qui stimule la salivation et neutralise l’acidité présente. La consommation de fruits frais en quantité raisonnable ne constitue donc pas un risque pour la santé dentaire.

 

Il n’est toutefois pas conseillé de sucer ou de croquer à pleine dent dans des quartiers d’agrumes, étant donné qu’un contact direct et prolongé peut affecter l’émail.


5. L’aliment colle-t-il à vos dents ?

Certains aliments dont la texture est collante (ex., les biscuits, les barres de céréales, les bonbons, les pâtes de fruits, etc.) ont tendance à rester pris entre les dents ou sur la gencive, d’où il est difficile de les déloger. Le sucre et l’amidon modifié ainsi emprisonnés constituent une réserve de carburant pour les bactéries qui produisent de l’acide de façon continue et causent la carie.

 

Pour réduire l’action acidogénique des bactéries, consommez ces aliments lors des repas avec d’autres aliments riches en protéines et en matières grasses, plutôt qu’en guise de collation.

 

6. L’aliment est-il consommé seul ?

Plus un aliment cariogène est en contact fréquemment et longtemps avec les dents, plus il peut causer des dommages à l’émail des dents. Or, comme la prise de collations et le grignotage sont de plus en plus fréquents, il importe d’accorder une attention particulière à leur composition nutritionnelle.   

 

Afin de diminuer le potentiel cariogène des aliments ou boissons sucrées, acides ou riches en amidon cuit à haute température, terminez vos repas et vos collations avec des aliments non cariogènes.

 

Voici quelques exemples de collations nutritives à deux groupes d’aliments :

 

Commencez avec…

Les aliments ou boissons cariogènes

Terminez avec…

Les aliments ou boissons peu cariogènes

Une barre tendre ou un muffin (maison de préférence) et

un verre de lait ou une boisson de soya nature

Une compote de fruits (sans sucre ajouté de préférence) et

des cubes de fromage

Des fruits séchés et

des noix

Une galette à l’avoine (maison de préférence) et

un yogourt nature

Des craquelins ou pitas grillés (maison de préférence) et

de la guacamole maison

Un tortilla et

du beurre d’arachide sans sucre ajouté

Des craquelins et

de la salade d’œufs ou de la salade de thon

Un pita et

du houmous

Un muffin anglais et

du végé-pâté ou du fromage cottage

 


7. S’agit-il de boissons acides ou sucrées sirotées

Les boissons acides sirotées sur une longue période de temps, telles les boissons alcoolisées et les cafés maintiennent la bouche acide pour de longues périodes. Sucrées, elles ajoutent en prime l’acide produit par les bactéries de la bouche. C’est le cas des jus de fruits, des boissons à saveur de fruits, des boissons gazeuses, des boissons sportives, des boissons énergisantes, des thés glacés commerciaux, ainsi que des thés et cafés sucrés.

 

En consommant ces boissons avec une paille et moins fréquemment, vous serez en mesure de diminuer le contact des liquides acides avec vos dents.

 

De plus, en consommant occasionnellement ces boissons lors des repas, vous évitez que les bactéries de la bouche ne produisent continuellement l’acide qui attaque vos dents et cause la carie. Rappelons toutefois que pour votre santé globale, la consommation de 125 ml par jour maximum de boisson sucrée est conseillée.

 

Pour en connaitre davantage sur la face cachée des boissons sucrées, consultez notre article « Les bonbons liquides ».

 

Les attaquants champions : 

  • Les bonbons, biscuits et confiseries de toutes sortes.
  • Les pâtisseries, les barres tendres commerciales et les produits de boulangerie collants.
  • Les boissons acides et sucrées de toute sorte, surtout celles qui sont sirotées longtemps et fréquemment.

 

La réponse la plus simple et la plus sûre à toutes ces questions demeure de choisir des aliments le moins transformés possible. Ces aliments représentent les meilleurs choix que l’on peut faire pour rencontrer les recommandations du Guide alimentaire canadien, pour réduire sa consommation de sucre, pour maintenir un poids naturel et pour prévenir l’apparition de caries.

 

Pour en connaitre davantage sur les aliments à favoriser pour prévenir les caries dentaires, consulter notre article « Les aliments anti-caries »

 

Vous croyez avoir une carie? Consultez un dentiste avant que l’infection se propage en profondeur dans votre dent et cause des complications. Pour trouver un dentiste dans votre région, consultez le site de l’Ordre des dentistes du Québec.

Dernière modification :