Suppléments

L'échinacée prévient le rhume.

Faux. La prise d'échinacée semble inefficace pour prévenir l’apparition d’une grippe ou d’un rhume. Toutefois, bien que non unanimes, certaines études suggèrent que l'échinacée purpurea pourrait être efficace dans le traitement du rhume si elle est prise au tout début des symptômes. D'autres études sont nécessaires afin de pouvoir affirmer que l'échinacée soit réellement efficace dans le traitement du rhume.

En effet, selon certaines études, l'échinacée n’a pas d’effet sur la durée, la fréquence et la sévérité des symptômes du rhume. D'autres rapportent une diminution de la durée et des symptômes des rhumes et des grippes…

Pourquoi les études n’arrivent-elles pas toutes aux mêmes conclusions?

Principalement parce que les études utilisent différentes parties de la plante et différentes espèces d'échinacée (angustifolia, pallida ou purpurea). Difficile alors de juger de son efficacité… Pour l'instant, l'échinacée purpurea semble la plus efficace dans le traitement du rhume.


Puis-je prendre de l’échinacée en toute sécurité?

La prise modérée d’échinacée pendant moins de 8 semaines ne présente pas de danger pour la majorité des personnes en santé. Mais la prudence reste de mise, car les effets d’une supplémentation à long terme sont encore inconnus.

Évitez ce produit de santé naturel :

  • si vous êtes allergique, particulièrement à l’herbe à poux, aux chrysanthèmes, aux marguerites (ou plantes de la famille Calendula) et aux pâquerettes ;
  • si vous êtes enceinte ou si vous allaitez ;
  • si vous avez une maladie de la peau appelée pemphigus vulgaire ;
  • si vous avez un trouble du système immunitaire comme la sclérose multiple (SM), le lupus ou l’arthrite rhumatoïde, ou encore une maladie auto-immune.


L’échinacée peut également augmenter l’action et les effets secondaires de la caféine et de certains médicaments. Avant de prendre des suppléments d’échinacée, consultez toujours votre médecin ou votre pharmacien.

Echinacea angustifolia : inefficace pour prévenir le rhume!

Une étude parue en juillet 2005 dans le très réputé New England Journal of Medicine a démontré l’inefficacité de l’espèce E angustifolia dans la prévention du rhume.

Dans cette étude, les chercheurs ont administré à 399 participants des préparations de racines d’échinacée ou des placebos (traitement n’ayant aucun effet), trois fois par jour pendant 7 jours. Au septième jour, les chercheurs ont injecté aux participants le virus du rhume. Les symptômes du rhume ont été évalués cinq jours et trois semaines plus tard.

Résultat : Cette espèce d’échinacée n’a pas permis de réduire le nombre d’infections du rhume. Qui plus est, l’échinacée n’a pas réussi à réduire les symptômes liés au rhume!

 

Recherchez le DIN, le NPN ou le DIN-HM

Lorsque vous achetez un produit de santé naturel, assurez-vous que le produit porte un numéro d'identification (DIN), un numéro de produit naturel (NPN) ou un DIN-HM. Ces numéros vous indiquent que Santé Canada a évalué la qualité du produit, son innocuité et son efficacité en éprouvette ou sur des animaux (mais pas nécessairement sur des humains).

En vertu du Règlement sur les produits de santé naturels (PSN), tous les fabricants de PSN doivent depuis 2010, afficher un numéro de produit naturel (NPN ou DIN-HM) sur les emballages. C’est au consommateur qu’il incombe de vérifier la présence d’un tel numéro. Sans quoi, Santé Canada ne peut garantir la qualité du produit.

 

 

Dernière modification :