Aliments

Le sel de mer est plus santé que le sel de table

FAUX. Il est inexact de croire que le sel de mer est plus avantageux pour la santé que le sel de table. En fait, le sel de table et le sel de mer fournissent la même quantité de sodium, soit 2300 mg par 5 ml (1 c. à café). Pour contrôler ou prévenir une tension artérielle élevée, il est recommandé de limiter sa consommation de sodium à 2300 mg par jour. La différence entre les deux types de sel ne se situe pas au niveau de leur effet sur la santé, mais plutôt au niveau de leur saveur et de leur texture.

 

Le sel de table, qu’on trouve le plus souvent dans nos salières à la maison, est un sel à grains fins constitué de chlorure de sodium (NaCl). Il renferme généralement un agent antiagglomérant (pour empêcher les grains de colmater, de prendre en pain). Au Canada, il est enrichi en iode dans le but de prévenir le goitre (augmentation de volume de la glande thyroïde due à une carence en iode). Cette condition est devenue moins fréquente dans la population nord-américaine de nos jours.

Pour sa part, le sel de mer est produit par l'évaporation de l'eau de mer, habituellement dans des bassins peu profonds chauffés par le soleil. (Ils portent d’ailleurs souvent le nom de la région ou de la mer d’où ils proviennent, par exemple le sel de Guérande, le sel de Camargue…). Leur goût, leur couleur et la taille des cristaux peuvent varier selon les lieux d’origine. Ils sont susceptibles de renfermer des traces de minéraux, mais en faible quantité par rapport aux besoins quotidiens.
 

Le sel cachère quant à lui est un sel de table qui ne contient aucun additif alimentaire. Il se présente sous forme de gros grains.

 

La consommation excessive de sel est déconseillée notamment parce qu’elle favorise le développement de l’hypertension artérielle. Les Canadiens consomment, en moyenne, près de deux cuillères à café de sel par jour, soit le double de la quantité maximale recommandée. Pour relever le goût de vos plats, allez-y modérément avec le sel, peu importe son origine, et variez les assaisonnements en utilisant les fines herbes, les épices, l’ail, les vinaigres aromatisés, le citron ou la lime.

Dernière modification :