Bébés

Les préparations pour nourrissons : comment vous y retrouver ?

Préparations sans lactose ou à base de protéines de lait de vache, de soya, d’hydrolysat de caséine ou de lactosérum, ou encore préparations de transition… Devant la multitude de préparations pour nourrissons proposée dans les épiceries et les pharmacies, comment choisir celle qui convient à votre enfant ? Extenso vous aide à vous y retrouver…

L’allaitement maternel est le meilleur mode d’alimentation pour le nourrisson. Toutefois, dans le cas d’un bébé qui n’est pas nourri au sein, ou qui ne l’est que partiellement, les préparations lactées commerciales constituent les meilleurs laits de remplacement jusqu'à l'âge de 9 à 12 mois. En effet, elles fournissent à l’enfant l'énergie et les nutriments nécessaires à sa croissance et à un bon développement.


1. Pour un bébé né à terme et en santé

Les préparations à base de protéines de lait de vache conviennent à la majorité des nourrissons nés à terme et en santé, et dont aucun des membres de la famille ne souffre d’allergie.

Le contenu en fer varie selon les différentes préparations. Offrez à votre bébé des préparations enrichies de fer dès la naissance. La carence en fer peut, à long terme, entraîner des séquelles dans le développement de l’enfant.


 
2. Lorsque bébé est végétarien strict

Les préparations pour nourrissons à base de soya sont indiquées pour les bébés de familles végétariennes strictes ou pour les nourrissons atteints de galactosémie.

Si votre bébé souffre d’une allergie aux protéines du lait de vache, une préparation à base de soya n’est pas nécessairement le meilleur choix. Certains bébés peuvent aussi développer une intolérance au soya.

Au Canada, toutes les préparations à base de soya sont enrichies de fer. Attention aux boissons de soya et autres boissons végétales vendues pour les adultes ! Qu’elles soient enrichies ou non, leur contenu en calories, calcium et vitamine D est insuffisant pour répondre aux besoins des enfants de moins de 2 ans et pour leur assurer une croissance normale.


 
3. Pour les intolérants au lactose

Si votre bébé est intolérant au lactose, choisissez une préparation sans lactose à base de protéines de lait de vache. Ces préparations peuvent également être utiles dans le cas d'une entérite aiguë, d’une diarrhée, d’une maladie de l'intestin ou de la maladie de Crohn.


 
4. Allergiques aux protéines du lait de vache ?

Si votre bébé est à risque de développer des allergies parce qu’un ou plusieurs des membres de la famille ont des allergies, les préparations d'hydrolysat de lactosérum sont alors à privilégier.

Par contre, si votre bébé a une allergie confirmée aux protéines du lait de vache, offrez-lui plutôt des préparations d'hydrolysat de caséine.


 
5. Et bébé grandit…

À l'âge de 4 à 6 mois, il est temps de penser à introduire des aliments solides dans l'alimentation de votre enfant pour répondre à l'augmentation de ses besoins énergétiques et nutritionnels.

Puisque le lait de vache n'est pas recommandé aux nourrissons de moins de 9 à 12 mois, les compagnies pharmaceutiques ont mis sur le marché des préparations de transition fournissant une plus grande quantité de nutriments et d'énergie.

Mais ces préparations de transition ne sont pas obligatoires. Et bien qu’elles soient plus avantageuses que le lait de vache, leur supériorité en regard des préparations initiales n’a pas été démontrée.

Le lait de vache entier (3,25% m.g.) pasteurisé peut être donné à bébé à partir de 9 mois et jusqu’à deux ans. Par la suite, du lait partiellement écrémé pourra être donné aux enfants de deux ans et plus.

 

Dernière modification :