Diabète

Les ravages à long terme d’un diabète mal contrôlé

Les complications du diabète peuvent être graves : infarctus, cécité, amputations, maladies rénales, etc. Un seul moyen existe pour les prévenir : être en contrôle de son diabète.

Des quantités anormalement élevées de sucre dans le sang causent progressivement et silencieusement des dommages aux nerfs, aux vaisseaux sanguins et aux organes des diabétiques.

Un bon contrôle de la quantité de sucre circulant dans le sang permet de vivre le plus longtemps possible sans les complications du diabète.


1. Les vaisseaux sanguins attaqués

Si les vaisseaux sanguins sont touchés, le sang n’arrive plus à se rendre adéquatement au cœur, aux reins, aux yeux, ainsi qu’aux différentes parties du corps.

Voyons ensemble ce qui pourrait en résulter :

 

 

  • La crise cardiaque ou l’accident vasculaire cérébral (AVC)

Plus il y a de sucre dans le sang, plus celui-ci devient épais et sirupeux. Les risques de coagulation sanguine augmentent alors, ainsi que le risque d’obstruction d’un vaisseau sanguin au niveau du cœur (infarctus) ou du cerveau (AVC).

Les diabétiques ont de 2 à 6 fois plus de risques de souffrir d’une maladie du cœur ou d’un accident vasculaire cérébral que les non-diabétiques.


  • L’amputation

L’obstruction de vaisseaux se rendant aux pieds peut mener à la gangrène.

Le fait d'avoir le diabète augmente de 15 fois le risque d'amputations des membres inférieurs!


  • Les maladies du rein (néphropathie)

L’excédent de sucre dans le sang cause le durcissement et des dommages aux vaisseaux des reins. Il en résulte une maladie des reins appelée néphropathie. La néphropathie est irréversible et peut conduire à l’insuffisance rénale.

Environ 30% des personnes pour lesquelles un diagnostic de défaillance rénale vient d’être établi sont aussi diabétiques.


  • Les complications aux yeux (rétinopathie)

Le diabète peut être responsable de plusieurs problèmes visuels tels que rétinopathie, glaucome, cataractes et rubéose. Ces maladies touchent les différentes composantes de l'œil et, par conséquent, la vision. La rétinopathie est la maladie le plus souvent liée au diabète.

La rétinopathie diabétique est la principale cause de la perte de la vue chez les adultes en âge de travailler, au Canada et en Amérique du Nord en général.



2. Les nerfs à vif

Un excès permanent de sucre dans le sang endommage également les nerfs qui transmettent les demandes du cerveau aux différentes parties de l’organisme. Sans ce moyen de communication, impossible d’avoir le contrôle de son corps.

Voici les maladies résultant d’une atteinte au système nerveux :


 

  • La neuropathie périphérique

Des douleurs aux pieds, une perte de sensibilité, des fourmillements… Ces signes peuvent indiquer des dommages aux nerfs qui commandent vos jambes et peuvent dégénérer en infection ou en ulcère. Dans certains cas, une amputation s’impose.

  • Les problèmes gastro-intestinaux

Si les nerfs commandant la digestion des aliments sont endommagés, l’estomac et l’intestin deviendront moins actifs. Résultats : nausées, constipation ou diarrhée.

  • Des étourdissements

Lorsque vous vous levez, votre organisme doit amener le sang de vos orteils à votre torse. Comme il procède contre la gravité, il doit travailler plus fort et demander de l’aide aux autres parties du corps. Or, si ces signaux ne se font pas entendre parce que les messagers sont blessés, le sang ne réussira pas à se rendre dans la partie supérieure de votre corps à temps, et des étourdissements se feront sentir.

  • Les problèmes sexuels

L’impuissance est commune chez les personnes souffrant de dommages aux nerfs et aux artères dus au diabète.

  • Atteinte à un nerf spécifique

L’excès de sucre dans le sang peut endommager un nerf contrôlant un muscle spécifique. Une perte du contrôle de ce muscle survient alors (un affaissement de la joue ou un œil qui ne regarde pas dans la direction voulue, par exemple).

  • Infections

Des taux élevés de glucose dans le sang touchent votre système immunitaire et augmentent vos risques d’infection. Chez les personnes diabétiques, les régions les plus susceptibles d’être infectées sont la bouche, les poumons, la peau, les pieds, les reins, la vessie et les organes génitaux.



Plusieurs de ces complications peuvent réduire l’espérance et la qualité de vie d’une personne atteinte de diabète. Heureusement, il est possible de prévenir l’apparition de ces complications en s’alimentant de façon adéquate, en pratiquant une activité physique régulièrement, en apprenant à gérer son stress et en prenant une médication appropriée (s’il y a lieu).

 

Dernière modification :