Achats/étiquettes nutritionnelles

Planifier... c’est payant!

Pour économiser, pour réduire le gaspillage alimentaire à la maison, tout en mangeant de façon équilibrée, la règle d’or est sans aucun doute la planification.

 

Le principe de base : élaborez le menu de la semaine en fonction des aliments qui vous restent, des aliments essentiels à remplacer et des plats que vous désirez préparer, en vous inspirant des spéciaux de la semaine.

 

 

Des chiffres à l’appui

 

En planifiant davantage vos menus, vous pouvez  

 

  • Réduire le gaspillage de tonnes de nourriture : selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), un tiers de la production alimentaire mondiale est perdue ou gaspillée, soit l’équivalent de 1,3 milliard de tonnes par an. Si l’industrie agroalimentaire a un rôle à jouer pour réduire ces pertes inutiles, saviez-vous que près de 50 % des pertes se font à la maison ? Chacun de nous peut donc faire une différence en planifiant davantage ses menus et ses achats.

  • Éviter de jeter des milliards de dollars à la poubelle : les Canadiens gaspillent 27 milliards de dollars de nourriture chaque année. Autrement dit, chaque famille jette aux poubelles près de 800 $ de nourriture par an. Bref, plus on planifie, plus on fait de réelles économies.
  • Sauver de l’énergie et du temps : les plus récents sondages le confirment : lorsqu’il est question de cuisine maison, le manque de temps et d’énergie est la bête noire d’un tiers des Canadiens. Pourtant, en planifiant nos repas à l’avance et en cuisinant en double ou en triple nos recettes préférées, on sauve justement du temps précieux au cours de la semaine. Résultat : on est moins à la course, on mange mieux et on a plus le temps d’apprécier nos repas en famille.

 

 

Avant de vous rendre à l’épicerie

 

  • Vérifier tout d’abord ce que contient votre garde-manger et votre réfrigérateur. Vous éviterez ainsi d’acheter inutilement des articles en double. Astuce : pour faciliter cette étape, pourquoi ne pas afficher un aide-mémoire sur le réfrigérateur afin d’y inscrire au fur et à mesure les aliments manquants.
  • Élaborez le menu de la semaine en fonction des rabais offerts et des aliments qui vous restent dont la date d’expiration approche prochainement. Vous économiserez ainsi temps et argent, tout en réduisant le gaspillage. Astuce : pourquoi ne pas vous servir d’un grand tableau pour y inscrire vos idées de recette pour la semaine à venir. Commencez par déterminer les soupers, pour ensuite réinventer les restants de la veille en guise de dîner.
  • Consultez les circulaires et comparez les prix des supermarchés. Choisissez la chaîne qui vous offre les promotions qui vous conviennent le mieux.
  • Faites la liste précise des articles à acheter pour ne rien oublier. Vous éviterez ainsi les sauts au dépanneur, où ça coûte souvent beaucoup plus cher. Astuce : divisez votre liste en 5 sections : les fruits et légumes ; les viandes et substituts et les poissons ; les produits laitiers ; les produits céréaliers ; les conserves et condiments. Comme les aliments sont habituellement placés par groupe alimentaire dans les supermarchés, vous serez en mesure de passer à la 3ième vitesse une fois rendue sur place.

 

À l’épicerie 

 

  • Faites votre épicerie après avoir mangé, et non le ventre vide. Ceci vous évitera de vous laisser tenter par des produits peu nutritifs que vous n’auriez pas eu le goût de mettre dans votre panier en temps normal.
  • Choisissez votre moment. Pour éviter la cohue à la caisse et dans les allées des épiceries, évitez l’heure précédent les repas ainsi que les après-midi de fin de semaine.
  • Tenez-vous-en le plus possible aux aliments inscrits sur votre liste. En plus de faire des économies, vous éviterez d’achetez de trop grandes quantités d’aliments… Qui finiront à la poubelle !
  • Comparez le prix de chaque article pour les différentes marques et les différents formats. Astuce : saviez-vous qu’en plus d’afficher le prix des produits alimentaires, les étiquettes de prix doivent obligatoirement afficher le prix correspondant à l’unité de mesure (par exemple le prix par 100g) ? Voilà une excellente façon de comparer le prix de différents produits pour un même poids !
  • Utilisez les coupons-rabais et achetez les produits en rabais que vous avez besoin et que vous aimez. Bref, même s’ils sont vendus à rabais, rien ne sert d’acheter des produits que nous n’allons pas manger. De plus, n’oubliez pas de comparer leur prix avec ceux des autres marques.
  • Remplissez votre panier de plus d’aliments frais et de moins de produits transformés. Comme les produits alimentaires de base (les viandes et les poissons, les céréales, les fruits et légumes, les œufs, les pains, les produits laitiers) ne sont pas taxés contrairement aux produits transformés (boissons gazeuses, friandises, grignotines), acheter des aliments frais permet de faire d’une pierre deux coups : manger sainement tout en économisant.
  • Faites attention aux étalages promotionnels situés au bout des allées ou près des caisses. Ces articles ne sont pas nécessairement moins chers, en plus d’être souvent peu nutritifs.
  • Vérifiez les dates de péremption et la conformité des emballages des produits pour éviter toute perte d’aliment.
  • Évitez les gros formats d’achat. Ceci vous évitera le gaspillage inutile de nourriture dans la poubelle… Ainsi que dans votre ventre. En effet, il semble plus difficile de respecter sa satiété quand nous sommes exposés à de plus grandes portions d’aliments. Selon des expériences effectuées par Wansink, il a été observé que les participants qui recevaient de gros formats d’achat consommaient 20 à 25% plus d’aliments que le groupe contrôle, qui recevait des moyens formats d’achat.

 

 

 

À la maison 

 

  • Suivez les indications de conservation du fabricant. Astuce : affichez le « Thermoguide » développé par le Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) sur votre réfrigérateur pour repérer rapidement les durées d’entreposage des aliments recommandées.
  • Entreposez vos fruits et vos légumes à l’abri de l’air, dans le frigo (dans le bac à légumes, par exemple).
  • Placez les œufs et le lait dans la partie principale du réfrigérateur pour les conserver plus longtemps, plutôt que dans la porte où la température est plus élevée.
  • Placez les viandes dans le tiroir du milieu du réfrigérateur pour éviter la contamination avec d’autres aliments.
  • Congelez les aliments que vous ne pensez pas utiliser au cours de la semaine.
  • Décongelez les aliments que vous prévoyez utiliser en début de semaine.
  • N’oubliez pas les soupes, les purées et les bouillis qui permettent de rentabiliser les restes de viande et de légumes.

 

 

Pour en savoir plus sur la conservation des fruits et légumes, lisez nos articles « Les fruits : comment les acheter, les conserver et les servir ? » et « Les légumes : comment les acheter, les conserver et les servir ? »

 

 

Dernière modification :